Accéder au contenu principal

"La CENCO reste disponible à porter ses bons offices".

Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO)


 
COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA CONFERENCE EPISCOPALE NATIONALE DU CONGO SUR SA MISSION DE BONS OFFICES AUPRES DES ACTEURS POLITIQUES ET DES FORCES VIVES DE LA NATION

1.  Face à la crise socio-politique que traverse notre pays, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), fidèle à sa mission prophétique, s'est engagée à entreprendre des bons offices auprès des Acteurs politiques et des Forces vives de la République Démocratique du Congo afin de contribuer à ramener la paix et la cohésion nationale.

2.  Cette mission a été encouragée par le Président de la République et par tous les acteurs politiques ayant pris part au Dialogue national tenu à la Cité de l'Union Africaine (UA) d'une part, et par les Acteurs politiques et les Forces vives n'ayant pas participé à ce dialogue, d'autre part. Par ailleurs, cette initiative de la CENCO est également soutenue par le Peuple congolais ainsi que par l'ensemble de la Communauté internationale.



3. En effet, la CENCO est allée à la rencontre des parties prenantes pour les écouter et recueillir leurs propositions en vue de rapprocher les points de vue des uns des autres pour une sortie pacifique de la crise.

4. A ce propos, la CENCO s'est donné le temps nécessaire, tenant compte de la délicatesse de la mission, d'approfondir, outre l'Accord politique issu du Dialogue national, les documents mis à sa disposition par les parties prenantes, notamment les mémos du Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement et du Front pour le Respect de la Constitution.

5. Ce travail a relevé qu'il y avait beaucoup de points de convergence entre les parties prenantes. Cependant, la CENCO a noté des divergences qui nécessitent des échanges directs sur les points suivants :

1° Constitution : compréhension du concept du respect de la Constitution et de ses implications en rapport avec la crise actuelle ;
2° Processus électoral : séquences, calendrier, financement des élections ; indépendance de la CENI et du CSAC ;
3° Fonctionnement des institutions pendant la période de la transition ;
4° Mesures de décrispation politique ;
5° Mécanisme de suivi de l'Accord politique ;
6° Forme du compromis politique à trouver.

6. Sur ces divergences, la CENCO estime que, autour d'une table, dans un format réduit, un compromis politique est encore possible si les parties prenantes s'y engagent et font preuve de bonne volonté. La CENCO reste disponible à porter ses bons offices.

7.  L'heure est grave, aussi la CENCO, forte de sa mission prophétique, prenant à témoin le Peuple congolais et la Communauté internationale, en appelle-t-elle à la responsabilité et à la bonne volonté politique des uns et des autres pour éviter à notre pays de sombrer dans une situation incontrôlable.

8. Que la Vierge Marie, Reine de la paix, intercède pour notre peuple et pour notre pays.

Kinshasa, le 02 décembre 2016

+ Marcel UTEMBI TAPA
  Archevêque de Kisangani
  Président de la CENCO

+ Fridolin AMBONGO BESUNGU  
Archevêque nommé de Mbandaka-Bikoro
Administrateur Apostolique de Bokungu-Ikela
Vice-Président de la CENCO

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.