Accéder au contenu principal

Basankusu : Journée nationale du laïcat





Le diocèse de Basankusu, dans la province de l’Equateur, a célébré, le dimanche 18 août, la journée nationale du laïcat prévue au calendrier liturgique pour le 12 août, en la fête du bienheureux congolais Isidore Bakanja, patron des laïcs catholiques de la RDC.
L’évêque de Basankusu a célébré à cette occasion une messe dans le stade saint Charles Lwanga, non loin de la cathédrale saints Pierre et Paul en pleine réhabilitation.
Des membres des mouvements d’apostolat et de spiritualité, ainsi que des associations socioprofessionnelles des laïcs catholiques ont participé à l’eucharistie, tous invités par le Conseil pour l’apostolat des laïcs catholiques du Congo. Ils ont d’abord suivi une retraite populaire au centre Etsiko avec des conférences sur le patron des laïcs, le bienheureux Bakanja et sur les appels de l’épiscopat en rapport avec le rôle du laïcat dans la vie socio-politique du pays.


Au cours de l’homélie, Mgr Joseph Mokobe a invité les fidèles laïcs à une prise de conscience de leurs responsabilités face aux défis sociaux, politiques, économiques, sécuritaires, moraux et spirituels. L’évêque de Basankusu a rappelé que par ses membres laïcs, l’Église se rend présente et active dans la vie du monde. Les laïcs sont des ambassadeurs du Christ dans l’espace public, au cœur du monde. Et leur témoignage ne sera crédible que s’ils sont des professionnels compétents et honnêtes, à l’exemple du bienheureux Isidore Bakanja. Que les laïcs assurent dans le monde une présence qui soit sans complexe ni honte, mais fière et consciente de sa précieuse contribution au bien commun.




A noter que les fidèles laïcs de Basankusu ont présenté à l’Evêque une enveloppe spéciale d’argent recueilli pour les travaux de reconstruction de la Cathédrale. Les membres du mouvement des mamans catholiques avaient fait de même à la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie, le dimanche 11 août.












Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.