Accéder au contenu principal

Appel pour la libération des prêtres otages du Nord-Kivu



Il y a un an, trois pères assomptionnistes étaient kidnappés, et depuis, aucune nouvelle n’est venue de leur captivité. Aujourd’hui, la congrégation des assomptionnistes demande aux ravisseurs d’écouter la voix de leur conscience et de libérer tous les otages, au nom de la fraternité universelle et de l’humanité. Les pères Edmond BAMTUPE Kisughu, Jean-Pierre MUMBERE Ndulani et Anselme KAKULE Wasukundi desservaient la paroisse Notre-Dame des pauvres de Mbau, au diocèse de Butembo-Beni, dans la province du Nord-Kivu.




Dans la nuit du 18 au 19 octobre 2012, ils ont été enlevés par des hommes armés en tenue militaire. Les trois religieux ont été conduits vers ne destination inconnue, et depuis, aucune nouvelle, aucune trace.

Des dizaines d’autres concitoyens, des hommes, des femmes et des enfants ont subi le même sort ces dernières années, notamment dans les paroisses catholiques et localités d’Eringeti, Oicha, Beni-Paida, Buisegha. Le jeudi 17 octobre 2013, un médecin, le docteur Augustin Mutsunga, a été enlevé à Maboya.
Depuis un an, ni le cri des missionnaires assomptionnistes ni l’appel du diocèse de Butembo-Beni et de la Conférence épiscopale nationale du Congo n’ont porté un quelconque fruit. Seule la rumeur court dans tous les sens. Le journal Les Coulisses paraissant à Beni rapporte que les ravisseurs changent continuellement de lieux et se déplacent avec leurs otages prêtres. Le moins que l’on puisse constater est l’absence de toute puissance publique, l’absence de l’autorité d’un Etat.
Un an après l’enlèvement de ses trois fils, la congrégation des Assomptionnistes en appelle une fois de plus au gouvernement de la République, à l’armée nationale et à la Mission des Nations pour la Stabilisation de la RDC et à toute personne de bonne volonté de contribuer à la paix dans la région du Nord-Kivu et à la libération des otages, les trois prêtres et tous les autres. 


Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.