Accéder au contenu principal

L’évêque de Bondo explique le Code éthique de l’agent public de l’Etat


L’évêque de Bondo, dans la Province Orientale, a animé une conférence-débat pour expliquer le code d’éthique de l’agent public de l’Etat. Dans la salle des conférences et sur la Radio-Télévision Uele, le dimanche 6 octobre, Mgr Etienne Ung’Eyowun a soutenu que l’un des problèmes majeurs du développement du pays est d'ordre éthique ou moral, qu’il est d'abord un problème d'homme. Voilà pourquoi l’évêque a tenu à expliquer le « Code éthique de l’agent public de l’Etat » lors de la conférence intitulée : "Le respect de l'engagement éthique de l'agent public de l'Etat pour le développement du Territoire de Bondo."

Lors du contrôle des fonctionnaires de l’Etat organisé en août dernier, beaucoup avaient signé le "Code éthique"  sans l'avoir lu ni compris. Dans le souci pastoral qui l'anime, Mgr Ung’Eyowun a donc décidé d'organiser une conférence-débat radiodiffusée.
Et les réactions du public présent dans la salle et des auditeurs ont porté notamment sur une analyse du retard de développement du territoire de Bondo voire de la RDC malgré les innombrables ressources connues. L'égoïsme, la haine, le favoritisme, le manque de compétence, la modicité des salaires, le vieillissement du personnel, la corruption, etc. ont été stigmatisés.
Pour être plus utile encore, le débat a été suivi de la distribution du texte de ce « Code éthique de l’agent public de l’Etat ». L’évêque de Bondo venait de l’expliquer. Et le public peut mieux se l’approprier. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.