Accéder au contenu principal

Missionnaires des Sacrés-cœurs et vie fraternelle

Comment prendre soin plus tard des confrères et des consœurs âgés et malades ? Trente-deux membres des deux Congrégations sœurs, masculine et féminine, des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie et de l’adoration perpétuelle du Très Saint Sacrement de l’autel se sont posé la question le 21 juillet, dès l’entrée de leur Assemblée annuelle tenue jusqu’au 23 juillet dans la Communauté du postulat Père Coudrin de Kinshasa-Kingasani.
Ils ont réfléchi sur le thème de la « fraternité comme mission ». L’animateur de la session, le père Jean-Baptiste Malenge, missionnaire oblat de Marie Immaculée, a lu avec eux des textes de leurs Constitutions et Statuts. Il a aussi commenté le document publié en 1994 par la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique sous le titre : « La vie fraternelle en communauté. »



Les missionnaires des sacrés-cœurs en RDC appartiennent à cinq pays différents : la RDC, le Mozambique, le Chili, l’Espagne et la Pologne. Leur vie en communauté internationale fraternelle est un défi pour le monde et pour l’Eglise. Ensemble, ils disent que la charité chrétienne est possible, que l’Eglise est réellement une famille. Dans un monde traversé par divers conflits d’identité, ils témoignent que les difficultés dues à la différence et à la diversité sont surmontables grâce à la foi en Dieu.


Et divers aspects de leur situation vécue, les missionnaires les ont reconnus dans le film « Des dieux et des hommes » racontant l’histoire des moines français assassinés en Algérie. En partageant sur le film, ils ont réaffirmé leur engagement dans la vie en commun comme lieu du dialogue, de la coresponsabilité et du respect mutuel.

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.