Accéder au contenu principal

Retraite et session de formation chez des religieuses de Kikwit et de Popokabaka


Une soixantaine de sœurs de Sainte Marie de Namur ont clôturé avec le mois de juillet des sessions de formation tenues à Djuma, au diocèse de Kikwit, dans la province du Bandundu. Autour de leur supérieure provinciale, sœur Marie-Thérèse Lufungula, les religieuses ont d’abord suivi une retraite prêchée par l’évêque du diocèse d’Idiofa, Mgr Joseph Moko, sur l’exhortation postsynodale du pape François « Evangelii gaudium », la joie de l’évangile.
Sœur Marie-Françoise Assoignon et sœur Marie-Justine Penge, deux conseillères générales venues de la maison générale de Namur, en Belgique, ont animé trois sessions. D’abord sur le thème des exercices spirituels pour le discernement apostolique communautaire, ensuite sur le charisme de la congrégation et les finances, enfin, un groupe a suivi une initiation à l’informatique.

A signaler qu’une vingtaine de sœurs ont renouvelé leurs vœux temporaires. Parmi elles, la Canadienne Julie Daigle. Deux Camerounaises, Franca BongaBaa et Aline-Madeleine Befolo ont terminé le noviciat à Djuma et prononcé leurs premiers vœux de religion.
Pour leur part, dans le diocèse voisin de Popokabaka, les Sœurs de Marie  de Popokabaka-Nederbrakel, venues  des communautés de Kasongo-Lunda, Imbela, Dinga, Mbankana, Kinshasa, et Popokabaka ont suivi leur retraite annuelle au Noviciat Marie de l’Annonciation. La retraite prêchée par le père carme déchaux Constantin Kabasubabo venu de Kinshasa a porté sur le thème : «La vie religieuse et la sainteté selon les conseils évangéliques ». Les religieuses ont aussi suivi un entretien spirituel du père jésuite Fons Swinnen. 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.