Accéder au contenu principal

Vers le jubilé d’or du martyre de la bienheureuse Anuarite



Au cours d’une messe présidée le dimanche 9 novembre dans la cathédrale sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, Mgr Julien Andavo, évêque d’Isiro-Niangara, dans la Province Orientale, a reçu la prestation de serment des officiers d’une « enquête en particulier ». Messieurs les abbés Dieudonné Madrapile et Guy Wando, la sœur Stéphanie Bolongo et le docteur Séraphine Bodikana constituent cette équipe chargée d’examiner des cas pouvant conduire au procès pour la canonisation de la bienheureuse Anuarite. Le diocèse connaît notamment le cas de la guérison de la fillette Atalako du village Sesenge. Un soir du 1er décembre 2009, la fillette de deux ans qui n’avait jamais marché pour poliomyélite a entonné un cantique à la Bienheureuse Anuarite et s’est levée pour marcher sans appui. C’était au cours d’une neuvaine de prière à Anuarite.
Lors du pèlerinage national à Isiro, le 1er décembre prochain, les pèlerins venus de tous les diocèses apporteront leurs témoignages et participeront à la prière commune. Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale, Monsieur l’abbé Léonard Santedi, a annoncé qu’avant la neuvaine de prière à la bienheureuse Anuarite, les 16 et 23 novembre, dans la salle des spectacles du collège Boboto de Kinshasa-Gombe, 12 chorales de Kinshasa et de Kisantu dans le Bas-Congo exécuteront de nouveaux chants composés en l’honneur de la Bienheureuse Anuarite, modèle du respect des engagements pris.
A l’approche du pèlerinage national sur la tombe de la bienheureuse Anuarite pour le cinquantenaire de son martyre, l’archidiocèse de Kinshasa déplore la mort survenue, le 11 novembre à Accra au Ghana, de Monsieur l’abbé Pierre Bosangia, premier secrétaire général adjoint du Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et Madagascar –SCEAM. Prêtre de l’archidiocèse de Kinshasa, Pierre Bosangia est co-fondateur du mouvement Kizito-Anuarite né pour l’initiation chrétienne des adolescents. 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.