Accéder au contenu principal

La supérieure générale des Soeurs de saint André invite au changement en profondeur



La supérieure générale des Sœurs de saint André depuis quatre ans, Soeur Agnès Granier, venue de la maison générale de Tournai en Belgique, séjourne pour la sixième fois en République démocratique du Congo, en visite auprès de ses consoeurs. Elle a accompagné l'une d'elles, sœur Josée Ngalula, à l'Institut Saint Eugène de Mazenod. Soeur Ngalula y enseigne la théologie. Devant les étudiants, des religieuses et religieux, sœur Agnès Granier a parlé du changement en profondeur comme une œuvre de l'Esprit-Saint.

La parole de Dieu et les sacrements nous aident à nous ouvrir à l'Esprit, a encore dit sœur Agnès Granier, avant d'ajouter que l'Eglise se trouve à un moment privilégié du choix de marcher avec le pape François dans la suite du Christ.





La supérieure générale des sœurs de saint André rend grâce à Dieu de voir des transformations produites dans la ville de Kinshasa mais surtout dans les coeurs. Et elle s'est réjouie pour l'Institut Saint Eugène de Mazenod, qui forme dans le sens de la transformation en profondeur.


Posts les plus consultés de ce blog

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Diocèse de Bondo : La mission du laïc dans la prise en charge de l'Eglise

Au diocèse de Bondo, dans la province du Bas-Uele, la priorité pastorale pour l’année 2017 portera sur « le laïcat adulte capable de prendre en charge son Église ». C’est l’annonce de Mgr Etienne Ung’Eyowun, évêque de Bondo. Il a présidé, du 30 janvier au 5 février, le conseil pastoral diocésain, qui suivait la retraite annuelle des prêtres sur « La mission du laïc dans la prise en charge de l'Eglise ».
Mgr Ung’Eyowum a expliqué que par son baptême et sa confirmation, le chrétien exerce la triple fonction prophétique, sacerdotale et royale. Le prédicateur de la retraite, monsieur l'abbé Justin Doli, a insisté sur la collaboration harmonieuse entre clercs et laïcs, parce que, a-t-il dit, sans laïcs, le ministère sacerdotal est inefficace.