Accéder au contenu principal

Les 35 ans de la paroisse saint Achille Kiwanuka de Kinshasa-Limete




Un des martyrs de l’Ouganda, saint Achille Kiwanuka, a été à l’honneur le dimanche 14 juin dans l’église paroissiale à lui dédiée dans le quartier Kingabwa de l’archidiocèse de Kinshasa. La paroisse célébrait ses trente-cinq ans d’existence. L’un des quatre évêques auxiliaires, Mgr Timothée Bodika, a présidé la messe du jubilé, entouré d’une vingtaine de prêtres. L’évêque a rappelé le martyre de saint Kiwanuka parmi ces jeunes gens qui ont résisté jusqu’à la mort aux propositions impures et homosexuelles du roi de l’Ouganda au dix-neuvième siècle. Mgr Bodika a recommandé le saint martyr comme modèle de foi pour toute la paroisse mais spécialement pour les jeunes.
En cette année de la famille, l’évêque a béni le mariage de treize couples présentés par la communauté charismatique de la Famille chrétienne. Mgr Bodika a reçu, auparavant, l’engagement de dévots du Sacré-cœur de Jésus. L’Eglise de la RDC a célébré ce dimanche la fête du sacré-cœur.


Voici votre curé. Mgr Bodika désignait le père salésien de Don Bosco Anaclet Mbungu venant du fond de l’église à l’issue d’une cérémonie qui l’installait comme nouveau curé. Il a ainsi reçu de l’évêque l’évangéliaire, la clé du tabernacle et celle de l’église, le bénitier et la cloche. Il est aussi passé par le coin réservé au confessionnal.
La paroisse saint Achille Kiwanuka a d’abord été la treizième communauté ecclésiale vivante puis une succursale de la paroisse saint Kizito avant de devenir une paroisse à part entière, inaugurée le 20 janvier 1980 par Mgr Eugène Moke, évêque auxiliaire de Kinshasa. Les missionnaires de Scheut furent les fondateurs de la paroisse ; les salésiens de Don Bosco leur ont succédé. De nombreux laïcs y ont toujours assuré des tâches de collaboration. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.