Accéder au contenu principal

L'évêque d'Idiofa en tournée pastorale dans le doyenné de Kilembe


L'évêque d'Idiofa, dans la province du Bandundu, Mgr Joseph Moko, vient de clôturer une visite pastorale dans le doyenné de Kilembe, dans le sud du diocèse. Les paroisses de Ngashi, Banda, Lozo, Mukedi et Kilembe ont accueilli l'évêque qui venait notamment proposer une nouvelle dynamique dans ce que la Conférence épiscopale nationale du Congo a appelé, en 1995, la prise en charge de l'Eglise par ses propres fidèles. Les chrétiens catholiques ont invités à payer un impôt annuel équivalent à 1 dollar américain. Les diocèses y réussissent avec divers bonheurs.



Evêque d'Idiofa depuis cinq ans, Mgr José Moko se rend personnellement dans les paroisses pour stimuler les chrétiens à ce devoir. Les paroisses et doyennés ont déjà participé à cette opération de la collecte d'argent pour les besoins de l'Eglise. Le tour vient donc d'être donné au doyenné de Kilembe.

Mgr Moko a entamé sa tournée pastorale par la paroisse saint Eugène de Mazenod de Lozo. Plus d'un millier de dollars américains ont été recueillis lors d'une spéciale célébration eucharistique.
Le curé de Lozo, le père Lin Kiekie, a exprimé toute la reconnaissance de la paroisse à l'évêque. Et le père Kiekie a exprimé le souhait de voir les chrétiens de Lozo poursuivre dans le même élan insufflé par l'évêque lorsque le moment viendra, en 2016, l'année prochaine, de célébrer le jubilé d'or de la paroisse.

La paroisse dénommée plus tard saint Eugène de Mazenod a été fondée en 1966 par le père Louis Sebreghts. Le missionnaire était un rescapé du massacre de trois confrères oblats de Marie assassiné le 22 janvier 1964 à Kilembe par des rebelles. Un jour, le missionnaire posa ses valises cinquante kilomètres plus loin, à Lozo-Munene. Et la paroisse est née qui doit donc rendre grâce au Seigneur pour son jubilé d'or en 2016.



Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.