Accéder au contenu principal

Vers le 110ème anniversaire du diocèse de Basankusu


Les trois années qui viennent seront consacrées à la préparation et à la célébration du 110ème anniversaire d’existence du diocèse de Basankusu, dans la province de l’Equateur. C’est une expérience de foi, selon l’évêque de Basankusu. « L’amour du christ nous étreint » : Mgr Joseph Mokobe a choisi cette phrase comme thème pour ce jubilé. C’est la profonde profession de foi de l’apôtre des gentils, Paul de Tarse, conviction largement déployée par le Saint-Père François dans  son exhortation « Evangelii Gaudium ».
Durant tout le temps pascal, l’évêque de Basankusu a multiplié réunions et rencontres diverses dans le but de revitaliser les organes de collaboration et de dialogue aussi bien au niveau diocésain que dans leurs ramifications dans les doyennés, les  paroisses, les secteurs pastoraux et des Communautés ecclésiales vivantes.
L’évêque de Basankusu a ainsi réorganisé la curie diocésaine, le conseil pour les Affaires économiques, le Conseil épiscopal et le Collège des consulteurs diocésains. Il a également procédé à un réaménagement de la structure diocésaine intégrée de la commission Caritas-Développement.
Le laïcat jouera toujours un rôle essentiel dans la vie pastorale du diocèse. Le dimanche 14 juin se clôture la quatrième session de formation pour animateurs des mouvements d’apostolat et des communautés nouvelles. Mgr Mokobe a ouvert la session le 26 mai au Centre de Formation des Laïcs à Djombo Sainte Thérèse, paroisse située à 90 Km en amont de Basankusu sur la Rivière Lopori. 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.