Accéder au contenu principal

Clôture du centenaire de l’évangélisation du Kwango



L’évêque de Popokabaka, dans la province du Kwango, Mgr Louis Nzala, a présidé la messe, le dimanche 19 juillet, pour la clôture de l’année du premier centenaire de l’évangélisation du Kwango. Le père jésuite Jean-Baptiste Hanquet a fondé, en 1915, le premier poste missionnaire à Ngowa, dans l’actuelle paroisse Saint Sauveur de Popokabaka. A quatre kilomètres de la cité de Popokabaka, le jésuite avait planté un palmier. Ce palmier existe encore, et l’évêque de Popokabaka y a conduit une visite, le dimanche 19 juillet.

Le diocèse de Popokabaka a été érigé en 1961. L’histoire rappelle que Popokabaka est né du démembrement de la Mission du Kwango confiée aux Jésuites dès 1893. Cinq actuels diocèses en sont issus : Kisantu, Kenge, Idiofa, Kikwit et Popokabaka.


L’évêque de Kikwit, dans la province du Kwilu, Mgr Marie-Edouard Mununu, a concélébré à la messe du centenaire, avec une centaine de prêtres de Popokabaka, de Kisantu et de Kenge. Mgr Louis Nzala a ordonné, à cette occasion, quatre nouveaux prêtres : messieurs les abbés Anaclet Mbele, Armand Ipa, Benoît Kambamba et François  Nsiku.

Mgr Nzala, troisième évêque de l’histoire de Popokabaka, a insisté sur l’unité de l’Eglise et sur la prise en charge intégrale, preuve de maturité et exigence pour la nouvelle évangélisation. L’idée a été auparavant étudiée pendant le colloque de trois jours tenu sur le thème général : « L'Eglise catholique au Kwango-Diocèse de Popokabaka, cent ans après, quelles perspectives pour une nouvelle évangélisation ? »

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.