Accéder au contenu principal

Premier congrès national des religieux frères de droit diocésain


Le tout premier congrès national des religieux frères de droit diocésain s’est ouvert le mardi 7 juillet à l’Institut Supérieur de pédagogie catholique de Kinshasa-Lemba sous le thème général : « Vocation et rôle du religieux frère de droit diocésain au sein de l’Eglise de ce temps. » Une cinquantaine de supérieurs généraux et des délégués y participent jusqu’au samedi 11 juillet.
Le congrès est organisé dans le cadre de la célébration de l’Année de la vie consacrée par l’Institut Supérieur de pédagogie catholique, ex –Institut supérieur de pédagogie religieuse. La directrice générale de l’institut, sœur Régine Mofila, de la congrégation des Sœurs disciples du divin maître, a prononcé le mot de bienvenue. Elle invite offre aux frères de réfléchir sur leur vocation et de mieux mettre ce don au service de l’Eglise et de la société.
Le congrès des frères de droit diocésain se tient sous le patronage de l’Assemblée des Supérieurs Majeurs. Le vice-président national, frère Guillaume Kipoy, supérieur général des frères joséphites de Kinzambi, a prononcé le discours d’ouverture. Il a invité le frère diocésain à réfléchir au fait que la société ignore encore l’identité du frère, le tenant essentiellement pour celui qui n’est pas à la hauteur du prêtre, avec l’idée que le frère est celui qui n’a pas été capable de faire des études, spécialement de la philosophie et de la théologie.

Le président de la Commission épiscopale pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, Mgr Cyprien Mbuka, évêque de Boma, a présidé la messe d’ouverture. A l’homélie, il a relevé la compassion que le Christ a eue pour les foules et la même compassion que l’Eglise a eue pour promouvoir la vocation du frère religieux laïc. Dans une conférence inaugurale, Mgr Mbuka a souligné le rôle joué par l’encyclique Rerum ecclesiae du pape Pie XI en 1926. Pour le besoin de la mission, le pape a promu le clergé indigène et la vocation des frères laïcs diocésains. Mgr Mbuka a recommandé aux frères de repartir du Christ, de se fonder dans la foi, de promouvoir la formation et surtout de doter leurs congrégations d’un patrimoine.

Au nom des évêques, Mgr Mbuka a remercié les frères en général pour leur témoignage de vie consacrée et leur engagement dans la catéchèse ou les œuvres sociales. 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.