Accéder au contenu principal

Formation des « observateurs long terme » pour les élections




Les élections générales prévues pour 2015 et 2016 approchent dans le pays. La Commission épiscopale Justice et Paix de la Conférence épiscopale nationale du Congo est en train de former des observateurs électoraux pour les commissions diocésaines Justice et Paix. Une dernière formation vient de se dérouler à Kinshasa après Kisangani, Lubumbashi, Kananga, Mbandaka et Bukavu, soit dans les six provinces ecclésiastiques.
Cyrille Ebotoko, responsable du programme d'éducation civique et élections à la Conférence épiscopale a expliqué que les observateurs formés et déployés récolteront des données des opérations électorales avant, pendant et après les élections proprement dites. Les observateurs produiront ainsi des rapports concernant le déploiement du matériel électoral par la Commission électorale nationale indépendante, l'état propice ou pas de la sécurité dans le pays, la formation des agents des bureaux de vote et la formation civique des électeurs par les partis politiques ou la société civile, etc.

Aux « observateurs long terme » se joindront, le jour du vote, des « observateurs court terme » dans les bureaux de vote.
La tâche des observateurs n'est pas celle d'un militant de parti politique. Les observateurs récoltent les données et éclairent toutes les partis sur la crédibilité du processus électoral. JBMK/RV

Posts les plus consultés de ce blog

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.