Accéder au contenu principal

Diocèse d’Idiofa : jubilé d’or de la paroisse saint Eugène de Mazenod de Lozo




Au diocèse d’Idiofa, dans la province du Kwilu, la paroisse saint Eugène de Mazenod de Lozo a célébré, le dimanche 26 juin, ses cinquante ans d’existence. Un fils du village de Lozo-Munene, le père Paul Manesa, vicaire provincial des missionnaires oblats de Marie Immaculée, a présidé la messe concélébrée par une dizaine de prêtres venus du doyenné de Kilembe, d’Idiofa et de Kinshasa.







Paul Manesa était enfant lorsque le premier missionnaire a fait construire l’église du village. Le prêtre a expliqué que le jubilé, selon la Bible, est une occasion de joie intense et d’action de grâce à Dieu. Le jubilé est aussi l’occasion de pardon mutuel et de demande de pardon à Dieu. C’est pourquoi, au nom du supérieur provincial des missionnaires oblats, le père Abel Nsolo, et de tous les oblats, Paul Manesa a demandé pardon et offert le pardon à ceux qui auraient offensé les missionnaires depuis le fondateur de la paroisse de Lozo, en 1966, le père Louis Sebreghts, jusqu’à l’actuel curé, le père Apollinaire Munsintoto.


La mémoire retiendra que le père Louis Sebreghts a demandé la contribution de tous pour construire l’église de Lozo comme bâtiment, symbole de l’Eglise du Christ. Il faut poursuivre le même engagement dans la solidarité et la communion ecclésiale. Et le père Manesa a insisté sur le fait que la paroisse de Lozo ne se réduit pas au village de Lozo-Munene mais qu’elle s’étend dans tous les villages tels que Munzombo, Ginzamba, Ngunda, Gambanza et Galondo. 


Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.