Accéder au contenu principal

A la session de la Chaire Cardinal Malula, le jésuite Mpay Kemboli évoque la sagesse de l’Egypte ancienne






La quarante-septième session de la Chaire Cardinal Malula organisée par l’Institut Africain des Sciences de la Mission s’est tenue le week-end du 27 au 28 mai, comme d’habitude, à l’Institut Saint Eugène de Mazenod des missionnaires oblats de Marie Immaculée, à Kinshasa-Kintambo. Le père jésuite Mpay Kemboli, égyptologue, doyen de la faculté de philosophie de l’Université Loyola du Congo, a animé deux conférences-débat sur le thème : « La conscience du bien et du mal en Egypte ancienne ».


L’égyptologue jésuite s’est posé la question du secret de la puissance des pharaons de l’Egypte. Les échanges avec l’auditoire ont porté sur la pertinence et l’héritage de la sagesse égyptienne dans l’Afrique d’aujourd’hui et sur la relation avec la foi de l’Africain chrétien d’aujourd’hui.
Pour le père Kemboli, l’Africain est tributaire des deux sagesses. Le jésuite a épinglé, par exemple, le fait que l’Egypte et pas seulement Bethléem était aussi la maison du pain, lieu d’hospitalité.
Le vicaire provincial des missionnaires oblats de Marie, le père Paul Manesa, avait rappelé les origines égyptiennes de bien des peuples de la RDC. Et le directeur de l’Institut Africain des Sciences de la mission, le père Jean-Pierre Bwalwel, a évoqué la mémoire du patron de la Chaire, feu le cardinal Joseph-Albert Malula, dont la pensée inspire la recherche en théologie et en missiologie africaine. 

 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.