Accéder au contenu principal

Polygamie et mois de la femme






Des polygames invités à changer. C’est dans le diocèse de Mbuji-Mayi, dans la province du Kasai oriental. Dans la cathédrale saint Jean-Baptiste, après la messe célébrée récemment par l’évêque, Mgr Bernard-Emmanuel Kasanda, à l’occasion de la neuvième édition des Journées diocésaines de la famille, des associations familiales catholiques ont suivi deux conférences tenues par l’aumônier diocésain de la famille, monsieur l’abbé Robert Kazaku, sous le thème général : « La polygamie et le divorce dans l’Eglise : un défi pastoral ». Des diplômes de fidélité ont été remis à des couples de vingt-cinq à cinquante de vie conjugale.

Dans l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro, lors de la célébration des cinquante ans d’existence de la province du Congo chez les Filles de la charité, les religieuses ont associé les collaborateurs laïcs à leur jubilé par une catéchèse appropriée. La plupart étaient polygames, bien justifiés dans leur culture. Ces polygames ont été invités à changer. Il y en a qui ont changé, selon sœur Ernestine Bengoka de la communauté de Lukolela.
Les enseignements pour l’année jubilaire ont ainsi abouti à la célébration du sacrement du mariage pour vingt-deux couples. La vie de saint Vincent de Paul, le fondateur des Filles de la charité, a beaucoup interpellé par sa conversion. Et des polygames ont changé leur vie !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Sœurs franciscaines de Tshumbe dissipent la peur de Facebook

De la peur de Facebook à la lumière. Tel est le sentiment exprimé le samedi 13 octobre 2018 par des Sœurs de saint François d’Assise de Tshumbe, dans la province du Sankuru, à l’issue de la session de formation en communication assurée pendant quatre jours par le Centre de Recherche etd’Education en Communication (CREC). Le père Jean-Baptiste Malenge, formateur du CREC et monsieur l’abbé Guy Leta, chargé de communication du diocèse d’Idiofa et doctorant en communication à l’Université catholique du Congo, ont animé cette session sur l’usage des médias sociaux.

Témoignage de Sœur Astrid Tete sur l’agression, le 12 novembre 2018, du couvent des Sœurs Salésiennes de la visitation à Bandundu-Ville

Quatre bandits armés avaient commencé par attaquer le curé de la paroisse Nto-Luzingu, le père polonais Pierre Handziuk, de la congrégation des missionnaires du verbe divin. Pour l’empêcher d’appeler au secours, les bandits l’ont  emmené de force à la communauté voisine des Sœurs salésiennes de la visitation. La supérieure de la Communauté, sœur Astrid Tete, 78ans, raconte.

Les religieuses de saint André pour la promotion du lycée Siama et l’éducation de la jeune fille de Kikwit

En présence de la supérieure régionale des Religieuses de saint André, sœur Catherine Nsiami, la sœur Rachel Mundungu, préfet du lycée Siama ex saint André, à Kikwit, dans la province du Kwilu, a accueilli, le dimanche 17 février, le ministre national de l'enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. Il séjournait à Kikwit pour le lancement officiel, au collège Sadisana des pères jésuites, de la session des examens préliminaires pour les candidats autodidactes aux examens d'Etat.