Accéder au contenu principal

Voeux de religion comme martyre pour les soeurs de la Divine Providence de Créhen





L'évêque de Kikwit, dans la province du Bandundu, Mgr Marie-Edouard Mununu Kasiala, a insisté sur la nécessité, pour chaque religieuse et pour chaque chrétien, d'avoir un confesseur et un accompagnateur spirituel. La croissance spirituelle en dépend, a-t-il expliqué. Mgr Mununu parlait ainsi au cours de l'homélie de la messe qu'il a présidée le dimanche 26 août dans l'église paroissiale Notre-Dame du rosaire de la ville de Kikwit.

Deux soeurs de la Divine Providence de Créhen, Annie Somi et Léa Mwaleya, prononçaient leurs voeux perpétuels de religion entre les mains de soeur Anne-Marie Launay, venue de France, conseillère générale de la congrégation chargée de la formation initiale.

Soeurs Annie Somi et Léa Mwaleya ont été accompagnées à l'autel par la supérieure régionale du Congo, soeur Charlotte Matendo.

L'évêque de Kikwit a remercié les deux religieuses et tous les autres, hommes et femmes, qui répondent généreusement à l'appel du Seigneur. Mgr Mununu s'est félicité de la présence, dans son diocèse, de dix-huit congrégations religieuses féminines et de onze congrégations masculines.

Le mois d'août offre toujours l'occasion, a dit l'évêque, d'accompagner des frères et soeurs pour leur ordination sacerdotale ou leur profession religieuse.

Et Mgr Mununu d'inviter Annie Somi et Léa Mwaleya à l'obéissance, qui est est au centre des autres voeux de chasteté et de pauvreté voire de la vie commune.

La consécration religieuse peut vous emmener jusqu'au martyre de sang, vivez dans une communauté épanouie, aimez chacune de vos soeurs et acceptez la mission à vous confiée, a-t-il exhorté.

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.