Accéder au contenu principal

Formation de vingt novices à la culture médiatique


Du 17 au 25 janvier 2012, vingt novices ont suivi une session de formation à la culture médiatique. Les travaux se sont déroulés au centre spirituel Sychar des Missionnaires du verbe divin à Ngondi, près de Masamuna, à quatre-vingt kilomètres de Kenge, sur la route nationale n° 1 menant de Kinshasa à Kikwit, dans la province du Bandundu.


Elles sont venues des diocèses de Kenge, de Kikwit et de Popokabaka, dans la province du Bandundu. Dix (dont une Béninoise) appartiennent à la congrégation des Salésiennes de la visitation ; six, à la congrégation des Sœurs de la charité de Namur. Quatre sont de la congrégation des Sœurs de Marie de Popokabaka-Nederbrackel. Elles sont en première ou en deuxième année du noviciat. Leur âge moyen est de vingt-cinq ans. Elles ont un diplôme d’études secondaires. Au total, quatre formatrices les ont accompagnées et ont participé à leur manière à la session. 

Le formateur est venu de Kinshasa. Le père Jean-Baptiste Malenge, missionnaire oblat de Marie Immaculée, enseignant de philosophie et de communication, correspondant de Radio Vatican depuis vingt ans et depuis peu membre de l’équipe internationale du Centre de Recherche et d’Education en Communication (CREC) basé à Lyon, en France.



Les novices ont d’abord raconté leur expérience dans l’usage des moyens de communication sociale. Elles ont dit attendre notamment de savoir comment donner et comprendre les nouvelles à la radio et à la télévision.
Avec le formateur, elles ont décortiqué des aspects de la communication dans la vie quotidienne. Elles ont appris comment faire pour mieux s’exprimer en public, en français et en langue kikongo, en utilisant la voix humaine. Et elles ont appris à écrire une information suivant des règles journalistiques. Les vingt novices savent maintenant prendre des photos. Elles savent aussi comment ces photos peuvent être traitées, montées et servir, par exemple, à un diaporama pour la prière.
Les novices ont discuté sur la relation entre les médias et l’Eglise ou les médias et la vie consacrée dans ses exigences de silence, de vie communautaire, de chasteté, de pauvreté et d’obéissance.
Le 24 janvier, les novices des sœurs salésiennes de la visitation et les autres ont appris que saint François de Sales est le patron des journalistes. C’était à la célébration de la fête du saint, jour choisi par le pape pour publier le Message annuel pour la Journée mondiale des communications sociales. Grâce à l’internet, elles ont reçu puis entendu commenter le Message du pape.
Le 25 janvier, en la fête de la conversion de saint Paul, les vingt novices ont quitté Ngondi comme saint Paul, avec mission d’annoncer l’évangile jusqu’au bout du monde, jusque dans la culture médiatique et par les médias. Elles auront testé leurs capacités personnelles. Elles auront retenu que la responsabilité revient d’abord à l’être humain, dont les capacités sont ensuite prolongées par les moyens et les technologies de la communication et de l’information, technologies nouvelles ou traditionnelles.

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.