Accéder au contenu principal

Le Comité permanent des évêques et le partenariat entre l’Eglise et l’Etat

Les évêques membres du Comité permanent de la Conférence épiscopale nationale du Congo ont terminé, le vendredi 2 mars, les travaux d’une session ordinaire entamée le lundi 27 février au Centre Caritas de Kinshasa. La session du mois de février est toujours consacrée à des questions budgétaires. Les évêques ont ainsi examiné les finances de la Conférence épiscopale, et ils ont abordé des questions pastorales urgentes.
Les rencontres des évêques commencent toujours par un partage sur la situation sociopastorale du peuple de Dieu confié à chaque évêque dans son diocèse et dans la province ecclésiastique pour les archevêques.
Au nombre des questions soulevées ces jours-ci, il y avait celle de la Taxe sur la Valeur Ajoutée, la TVA. La mise en œuvre de cette taxe depuis le début de l’année 2012 a perturbé  quelque peu le circuit économique du pays et troublé l’esprit de beaucoup, surtout des couches pauvres de la population obligée parfois de faire face à la hausse inconsidérée des prix sur le marché des biens et des services.
Les évêques ont ainsi reçu les responsables des régies financières pour échanger avec eux sur leurs inquiétudes. Les évêques ont reçu l’éclairage venant des responsables de la Direction générale des Impôts et de la Direction Générale des Douanes et Accises.
Pour une autre question d’actualité, les membres du Comité permanent ont reçu le ministre de l’enseignement primaire et secondaire, Maker Mwangu. Avec lui, les évêques ont évalué la mise en pratique, depuis l’année dernière, d’un système pour la paie des enseignants des écoles conventionnées catholiques par l’entremise des services de la Caritas-Congo. Le ministre a présenté les avantages du système qui réduit le temps et certaines ponctions jadis opérées sur le transfert de l’argent aux bénéficiaires. Mais certains ajustements doivent encore s’appliquer au fur et à mesure que les informations en seront portées au ministère de l’enseignement, a recommandé le ministre Maker Mwangu.
Le partenariat entre l’Eglise et l’Etat dans le paiement des salaires des enseignants des écoles catholiques a été finalisé l’année dernière. La collaboration entre l’Eglise et l’Etat a été réaffirmée le lundi 5 mars lorsque le président de la République, Joseph Kabila, a reçu les membres du Comité permanent des évêques pour échanger avec eux sur des questions d’actualité, depuis les élections présidentielles et législatives du 28 novembre dernier jusqu’à la mise en place en cours des institutions : la nouvelle Assemblée nationale et bientôt le nouveau gouvernement.
Les évêques conduits par le président de la Conférence épiscopale, Mgr Nicolas Djomo, évêque de Tshumbe, ont réaffirmé la volonté de l’Eglise catholique de contribuer à l’effort du développement de la nation. Cette volonté, les membres du Comité permanent l’ont exprimée déjà en juin 2011 lors d’une première rencontre avec le président de la République.
Outre le président et le vice-président de la Conférence épiscopale, le Comité permanent des évêques comprend les six archevêques de l’Eglise catholique en RDC et les présidents des onze Commissions de l’épiscopat. 


Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.