Accéder au contenu principal

Prière et actions concrètes de l’Eglise contre la balkanisation du pays



Trois jours de prière spéciale seront organisés du 30 juillet au 1er août dans toute l’Eglise catholique en RDC pour la paix, l’unité et l’intégrité du territoire national. La prière pour la paix sera récitée chaque jour à la fin de la messe et de toute assemblée dans l’Eglise. Cette disposition est la première des cinq actions concrètes annoncées pour la Conférence épiscopale nationale du Congo par le secrétaire général et porte-parole, monsieur l’abbé Satendi, lors d’un point de presse tenu le samedi 21 juillet au Centre interdiocésain, siège du Secrétariat général de la Conférence épiscopale.

Les évêques ont publié, le 6 juillet dernier, un communiqué intitulé « Non à la balkanisation de la RD Congo ». Le communiqué portait sur la situation de guerre sévissant dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu. Les évêques avaient alors promis des actions concrètes pour traduire dans les faits la volonté de l’Eglise catholique de voir le pays vivre un sursaut patriotique rejetant le plan de balkanisation du pays maintes fois dénoncé par de précédents messages des évêques. Les évêques tiennent à l'unité et à l'indivisibilité du pays dans ses frontières issues de la colonisation et reconnues par la Communauté internationale à l’Indépendance, le 30 juin 1960.
Au bout de trois jours de prière spéciale, le 1er août prochain, les fidèles catholiques et les personnes de bonne volonté s’uniront ainsi dans une marche de l’espérance pour dire non à la balkanisation du pays. Au niveau national et international, une démarche de plaidoyer sera menée pour sensibiliser les décideurs pour la même cause. Entre-temps, une collecte de fonds sera organisée partout en faveur des populations sinistrées. Les actions se mèneront ainsi jusqu’au mois de septembre. Le président de la Conférence épiscopale, qui vient d’être réélu pour un mandat de quatre ans, Mgr Nicolas Djomo, évêque de Tshumbe, conduira alors une délégation d’évêques délégués des six provinces ecclésiastiques dans une visite de solidarité vers les diocèses de l’est du pays touchés par la guerre.
On notera, par ailleurs, que ces actions de l’Eglise catholique rejoignent une mobilisation générale des compatriotes pour la cause du pays. Le 12 juillet dernier, par exemple, dans la même salle des conférences du Centre interdiocésain, les chefs des confessions religieuses du pays ont signé et présenté à la presse une pétition intitulée « Le peuple congolais exige la répression des crimes commis par le Rwanda en République Démocratique du Congo ». Dans cette pétition adressée au Secrétaire Général des Nations Unies, au Conseil de Sécurité de l’ONU et aux Membres Permanents du Conseil de Sécurité, les responsables religieux de la RDC se disent opposés « à toutes formes de négociations avec les éternels criminels ainsi qu’à toute tentative de balkanisation du territoire national de la RDC ». Et ils exigent, entre autres choses, « la mobilisation des Forces de la MONUSCO, la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo, pour appuyer les Forces Armées afin d’arrêter une fois pour toute l’invasion de la RDC, le pillage de ses richesses et le viol de la femme congolaise ».
La pétition a été présentée ensuite, notamment, aux bureaux des deux chambres du Parlement. 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.