Accéder au contenu principal

Soeurs Salésiennes de la visitation : consécration et célébrations à Kenge

Le dimanche 5 août, dans l'église paroissiale Notre-Dame de la Paix de Kenge, dans la province du Bandundu, Mgr Jean-Gaspard Mudiso, évêque de Kenge, a présidé la messe au cours de laquelle huit novices des Soeurs salésiennes de la visitation ont prononcé leurs premiers voeux de religion,
une soeur a prononcé ses voeux perpétuels, tandis que huit autres célébraient leur jubilé d'argent et que les deux premières Congolaises fêtaient leurs 50 ans de vie consacrée.

Rendez-vous de la mission universelle le dimanche 5 août dernier dans l’église paroissiale Notre-Dame de la paix à Kenge, au diocèse de Kenge, dans la province du Bandundu. Mgr Clet Feliho, évêque de Kandi, au Bénin, a concélébré avec une cinquantaine de prêtres dans l’eucharistie présidée par l’évêque de Kenge, Mgr Jean-Gaspard Mudiso.





Mgr Feliho est venu vivre lui-même la première profession religieuse de sœur Sylvie Medetonou, du diocèse de Porto-Novo, au Bénin. Elle est la première Béninoise devenue sœur salésienne de la visitation.





Avec Sylvie Medetonou, sept autres novices ont prononcé leurs premiers vœux entre les mains de sœur Angèle Bousez, venue de Belgique comme déléguée de la supérieure générale, sœur Claudine Delmée.


Les sept novices de Kenge proviennent des diocèses de Kikwit, de Kenge et d’Idiofa, les trois diocèses desservis par les sœurs salésiennes de la visitation, en plus de l’archidiocèse de Kinshasa. La congrégation née en 1956, de la fusion de deux congrégations belges, a le statut juridique de droit diocésain de Tournai en Belgique. Mais la congrégation est missionnaire, notamment avec des membres au Bénin dans le diocèse de Parakou depuis 1999 et à Banikoara au diocèse de Kandi depuis 2006. Des sœurs salésiennes de la visitation sont aussi à Amiens, en France.
En RDC où la congrégation existe depuis 1926, les vocations fleurissent, elles ont toujours été abondantes. Le 5 août, à Kenge, deux aînées, les sœurs Adolphine Nzasi et Godelieve Muley, ont donné l’exemple de fidélité en célébrant leurs cinquante ans de vie consacrée.

Six autres salésiennes étaient félicitées pour leurs vingt-cinq ans : les sœurs Agnès Lubamboyo, Fidéline Lukwasa, Ghislaine Ntankungu, Stéphanie Nioka, Georgette Lepina et Wivine Kipangu.






Dans la consécration définitive, elles ont été suivies par sœur Gisèle Madingi, qui a prononcé ses vœux perpétuels ce jour-là. Et plus loin, les jubilaires sont suivies par deux postulantes, Constantine Mbumbuli et Nadine Kinzaba. Elles ont reçu l’habit et elles ont commencé leur noviciat.








A l’homélie de la messe, Mgr Mudiso a dit que le Seigneur a besoin de chacun pour être ses bras, sa voix, bref son témoin pour aller parler de lui dans le monde entier.



Comme témoins du rendez-vous missionnaire, à Kenge, il y a eu ainsi, notamment, des soeurs visitandines des diocèses de Pointe-Noire et de Nkayi, au Congo-Brazzaville; des soeurs auxiliatrices de Marie Immaculée de Brazzaville; une soeur de saint Vincent de Paul de Boma; des soeurs de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus de Kinshasa et des soeurs de Marie Reine de la paix de Kenge. Les prêtres concélébrants étaient des diocèses d'Idiofa, de Kenge et du Bénin mais aussi des pères jésuites, xavériens et oblats de Marie Immaculée.

A noter qu’en clôture de cette messe de consécration religieuse, la déléguée de la supérieure générale des salésiennes de la visitation a présenté au peuple de Dieu la nouvelle supérieure régionale des sœurs en RDC.




Il s’agit de sœur Angélique Wolang, ancienne maîtresse des novices et membre du conseil de la précédente supérieure régionale, sœur Agnès Asuni. La nouvelle supérieure régionale sera accompagnée durant son mandat de trois ans par quatre conseillères, les sœurs Françoise Nkung, Euphrasie Kongozia, Marthe Kapumba et Léa Ngopa.









Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.