Accéder au contenu principal

Mbandaka-Bikoro : Pèlerinage des mouvements des jeunes catholiques



Dans l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro, dans la province de l’Equateur, des milliers de jeunes ont effectué un pèlerinage le dimanche de la Toussaint 4 novembre. Tout en prières et en chantant, ils ont marché sur dix kilomètres, de la paroisse du sacré-cœur du quartier Ikongowasa de la ville de Mbandaka jusqu’à la cour de l’église paroissiale saint Joseph de Bamanya.
Là, à l’ombre des arbres ramboutons, le président de la Commission diocésaine des jeunes, le père lazariste Vivian Itoko, a présidé l’eucharistie qui marquait l’ouverture à la fois de l’année scolaire pour la plupart des écoles et de l’année pastorale 2012-2013.
Les jeunes appartiennent aux mouvements aussi divers que la Légion de Marie, la jeunesse mariale, les Bakanja-Anuarite, le mouvement sacerdotal marial, les Bilenge ya Mwinda, le Foyer des rayonnants et la Jeunesse du renouveau charismatique catholique, la Mijerca.
On notera que pour préparer ce pèlerinage, le mouvement Bakanja-Anuarite du doyenné de Mbandaka a organisé une célébration le dimanche 28 octobre dans l’église paroissiale saint Joseph de Mbandaka III. La messe avait été dite par le père Antoine Nkuyi, missionnaire du sacré-cœur. Le mouvement Bakanja-Anuarite encadre des jeunes de 6 à 18 ans. Le mouvement a été fondé il y a plus de vingt ans par monsieur l’abbé Jean-Denis Ilonga, prêtre de l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro. Le mouvement est placé sous le patronage de la vierge et martyre congolaise Marie-Clémentine Anuarite et du bienheureux Isidore Bakanja, originaire de l’actuel archidiocèse de Mbandaka-Bikoro.

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.