Accéder au contenu principal

Cinq religieux ordonnés prêtres pour la foi et l’évangélisation



« Dieu lui-même fera de nous des diacres et des prêtres de la foi ». Le père Alphonse Kabongo, tout nouveau prêtre de la congrégation des serviteurs des pauvres, l’a dit en action de grâce lors de la messe présidée le dimanche 3 février, dans l’église paroissiale Marie auxiliatrice de Kinshasa-Masina, par Mgr Edouard Kisonga, l’un des trois évêques auxiliaires de Kinshasa. Mgr Kisonga a ordonné prêtres le père Alphonse Kabongo ainsi que Paul Amanakou de la Société du verbe divin et trois missionnaires oblats de Marie Immaculée : David Ibwidi, Jean-Baptiste Mbwilanse et Christian Malengila.
Mgr Kisonga a auparavant ordonné des diacres en imposant les mains sur les frères Barthel Nzounza, Hugues Matondo, Faustin Kusisa, Hilaire Bongoyo, Roger Ninoni et Vincent Ndanda. Ils sont respectivement rédemptoriste, passionniste, prémontré, dominicain et augustin.
Dans l’homélie de la messe d’ordination, Mgr Kisonga a exhorté ceux qui allaient être ordonnés diacres et prêtres qui à devenir des apôtres de la foi dans la perspective de la nouvelle évangélisation.

Une centaine de prêtres ont concélébré lors de cette messe d’ordination présidée par Mgr Edouard Kisonga. Et dans l’église Marie auxiliatrice toute remplie, il n’y avait apparemment place dans l’assemblée que pour les parents des ordinands et pour les religieuses et religieux. C’était la messe de clôture pour la semaine de la vie consacrée organisée depuis le 29 janvier sous le thème : « La vie consacrée à la ‘porte de la foi’ ».
Lors de la procession des offrandes, une délégation de fidèles et d’un prêtre de la paroisse saint André de Luanda, en Angola, a apporté des cadeaux. Les pères oblats David Ibwidi et Christian Malengila ont exercé leur ministère diaconal dans cette paroisse d’Angola. Ils y retournent comme prêtres missionnaires. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.