Accéder au contenu principal

Première retraite annuelle des évêques


Les membres du Comité permanent de la Conférence épiscopale nationale du Congo, c’est-à-dire les six archevêques, les présidents des onze Commissions épiscopale, le président et le vice-président de la Conférence épiscopale, ont entamé le lundi 18 février, la réunion ordinaire du Comité permanent. La rencontre de février porte essentiellement sur des questions budgétaires.
Mais on aura remarqué à Kinshasa, ces jours-ci, au Centre d’accueil Caritas Congo, la présence de quarante évêques alors qu’ils n’avaient pas été réunis en Assemblée plénière qui a lieu ordinairement au mois de juin. Les évêques étaient à Kinshasa en ce mois de février juste pour prier ensemble. Pour la toute première, les évêques ont suivi ensemble une retraite annuelle.Elle a été animée par le cardinal Robert Sarah, président du conseil pontifical Cor unum.

Lors de la clôture de la retraite, le vendredi 15 février, le président de la Conférence épiscopale, Mgr Nicolas Djomo, évêque de Tshumbe, a remercié le cardinal Sarah qui a partagé avec les évêques de la RDC son expérience spirituelle profonde. Il leur a parlé à partir de son expérience sacerdotale et épiscopale.
Dès l’entrée en retraite, le prédicateur avait demandé aux évêques de faire une expérience du désert, de prendre du recul par rapport aux problèmes et préoccupations aussi bien des diocèses que du pays, pour un temps de ressourcement marqué par la prière, l’adoration et la contemplation, un temps pour s’exercer à la conversion, un temps pour parler à Dieu, un temps pour écouter Dieu.
Et tout au long des instructions de chaque jour, le cardinal Robert Sarah a mené des méditations autour du Credo, dans le cadre de l’Année de la Foi. Chaque méditation, portant sur un article du Credo, faisait d’abord l’objet d’une analyse théologique approfondie, pour déboucher ensuite sur des propositions concrètes de vie spirituelle et d’attitudes pastorales pour ceux à qui le Seigneur a confié le soin de paître son troupeau.
Pour Mgr Nicolas Djomo, cette première retraite annuelle a étonné certains Congolais habitués à attendre que chaque Assemblée des évêques porte sur des préoccupations sociopolitiques et débouche sur des prises de position sur des problèmes politiques, qui ont toujours apporté, il est vrai, une contribution majeure dans le progrès du peuple. Mais cette fois-ci, les évêques étaient réunis rien que pour prier ensemble. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.