Accéder au contenu principal

Benoît XVI et la jeune fille

 Dans le taxi qui nous mène vers la commune de Kintambo, à Kinshasa, le samedi 9 mars 2013, ma voisine de gauche, affichant une vingtaine d’années, a ajouté à ses lèvres une nouvelle couche de rouge. Puis de la poudre sur le front, les pommettes, le menton, le cou, bref tout le visage. Et de son appareil de téléphone, elle s’est photographiée. Elle a esquissé un large sourire…

Elle ne s’est peut-être pas rendu compte de mon attention. Sous mes yeux, un livre de philosophie était ouvert : Le principe de non-violence. Une philosophie de la paix. La page portait : « Hegel et l’apologie de la guerre. » De quoi ne pas attirer un regard curieux dans un taxi !
Mais dans le livre, j’avais pour signet une carte postale. L’image montre le pape Benoît XVI tenant une croix.
A ma grande surprise, ma voisine de gauche, qui avait fini d’ajuster sa beauté, m’engagea dans une conversation, en langue lingala.

  • -          Papa, excuses ! Est-ce lui qui a démissionné ?
  • -          Oui, c’est le pape Benoît.
  • -          Pourquoi a-t-il démissionné ?
  • -          Il a dit qu’il est fatigué, vu son grand âge.
  • -          Il est fatigué parce qu’il doit beaucoup réfléchir sur les problèmes des autres prêtres…
  • -          Des autres prêtres et de tous les autres catholiques. Ils sont très nombreux dans le monde entier.
  • -          On dit qu’il veut se marier…
  • -          Je ne l’ai pas appris. Je pense qu’il doit être difficile de vouloir se marier à son âge, à plus de quatre-vingt-cinq ans.
  • -          On dit qu’il a eu des enfants en cachette.
  • -          Je ne l’ai jamais entendu.
  • -          On dit que Dieu lui parlait.
  • -          Oui. Dieu peut vous parler à vous aussi.
  • -          Mais on dit qu’à lui, Dieu parlait spécialement.
  • -          Oui. C’est comme à un père ou à une mère de famille. Dieu leur parle aussi spécialement.
  • -          Et on dit que lui, il pensait beaucoup parce que Dieu lui parlait beaucoup.
  • -          Oui. Un père ou une mère de famille doit beaucoup penser. Dans la prière, Dieu leur parle à eux et aux enfants. Mais après la prière, les parents doivent encore beaucoup penser à l’avenir de toute la famille. Le pape aussi.
  • -          Et il a dit qu’il est trop fatigué pour continuer à beaucoup penser !
  • -          L’ancien Premier ministre Antoine Gizenga a aussi démissionné en disant qu’il était trop âgé.
  • -          Lui aussi pensait beaucoup ?
  • -          Oui. Un Premier ministre pense beaucoup.
  • -          Et Gizenga est très vieux aussi.
  • -          Oui. Plus de quatre-vingts ans. Beaucoup de choses changent avec l’âge. On continue à penser, mais on ne peut plus faire certaines choses qu’on voudrait. Danser comme pendant sa jeunesse, par exemple.
  • -          Vous avez raison.
  • -          Est-ce que vous dansez vous-même ?
  • -          Je chante seulement.
  • -          Avec l’âge, cela va changer.
  • -          Oui. Oui. Je commence à y penser.

J’ai demandé à quitter le taxi. Parce que le chauffeur a changé de route pour éviter un bouchon à l’entrée de la commune de Kintambo.

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.