Accéder au contenu principal

12 missionnaires oblats et lazaristes ordonnés diacres



Mgr Timothée Bodika, l’un des trois évêques auxiliaires de Kinshasa, ordonné évêque le15 avril 2012, a administré pour la première fois le sacrement de l’ordre. Il a ordonné 12 diacres le dimanche 28 avril : 4 lazaristes ou membres de la congrégation de la mission, les frères Stéphane Mwaka, Pierre Ngoma, Jean-Luc Losuo et Stéphane Ingebe. Et 8 missionnaires oblats de Marie, de la province du Congo, les frères Delphin Kabeya,
Marc Munia, Florent Mushila, Basile Tshibumba et Hervé Nataka. Jacques Tebena et John Oyegoke appartienennt à la province oblate du Cameroun, mais comme tous les autres nouveaux diacres, ils sont étudiants en dernière année de théologie à l’Institut saint Eugène de Mazenod de Kinshasa-Kintambo.
La messe d’ordination s’est déroulée dans l'église sainte Rita de la commune de Mont-Ngafula de la ville de Kinshasa mais relevant du  diocèse voisin de Kisantu. Une quarantaine de prêtres ont concélébré dont de nombreux oblats de Marie Immaculée et des lazaristes.
A ceux à qui il allait imposer les mains pour les ordonner diacres, Mgr Bodika a rappelé qu’ils étaient envoyés par le Seigneur pour être des serviteurs. Il les a mis en garde contre l’amour de l’argent. Ils les a surtout invités à prêcher la parole de Dieu à la manière de l’Eglise catholique et non en suivant les pasteurs des sectes dites Eglises de réveil.


A la fin de la messe, s’adressant en langue lingala aux parents des nouveaux diacres et à toute l’assemblée, Mgr Bodika a invité à accompagner les nouveaux diacres, à les aimer, à les aider, à prier pour eux. 














Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.