Accéder au contenu principal

Diocèse de Kasongo : Pèlerinage de l’Assomption et retraite annuelle pour le clergé


L’Eglise catholique de la RDC a célébré l’Assomption de la Vierge Marie le dimanche 11 août. Au diocèse de Kasongo, dans la province du Maniema, des membres du mouvement du Renouveau charismatique catholique ont effectué, à cette occasion, un pèlerinage sur la montagne Kamporya, surplombant le fleuve Congo à 30 km de Kasongo. La tradition raconte que la Vierge Marie serait apparue à cet endroit en 1959 et que des habitants des villages Mobanga, Kitete et Mwanakundika l’ont vue de leurs yeux. Et depuis, des chrétiens s’y rendent avec dévotion. Des musulmans les y accompagnent parfois.

Le 11 août dernier, ils étaient plus de 3 000. L’aumônier diocésain du Renouveau charismatique, monsieur l’abbé Michel Bemwize a présidé l’eucharistie. Le pèlerinage avait pour thème : « Heureuse celle qui a cru. Marie, modèle de foi et refuge des nécessiteux. » Et monsieur l’abbé Célestin Kihanga a choisi de célébrer ses dix ans de sacerdoce lors de ce pèlerinage de l’Assomption de la mère du sacerdoce.
A noter que tout le clergé du diocèse de Kasongo était réuni récemment au centre catéchétique de Kikungwa pour la retraite annuelle prêchée par le père Georges Martins, missionnaire d’Afrique, sur l’encyclique Lumen Fidei du pape François. C’était une démarche de réconciliation et de fraternité sacerdotale. A l’issue de la retraite, à la paroisse Martyrs de l’Uganda de la cité Kakutya de Kalima, l’administrateur apostolique de Kasongo, Mgr Melchisédech Sikuli, évêque de Butembo-Beni, a ordonné un nouveau prêtre, monsieur l’abbé Guillaume Lukenzi. Et c’était l’occasion de fêter les cinquante ans de sacerdoce de monsieur l’abbé Charles Bilembo. 

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.