Accéder au contenu principal

Tshumbe : Jubilés de vie consacrée et premiers voeux





Au diocèse de Tshumbe, dans la province du Kasai oriental, le vendredi 2 août dernier, les sœurs Bernadette Ekodi et Anne Nyomana, de la congrégation diocésaine des Sœurs de saint François d’Assise de Tshumbe, ont fêté leurs cinquante ans de vie consacrée alors qu’au cours de la même messe, de jeunes consoeurs célébraient leur jubilé d’argent
 : les soeurs Marie-Hélène Olenga, Emma Lokote, Mathilde Akatshi et Marie-Thérèse Ekoko.
La supérieure générale de la congrégation, sœur Jeanne Otemakoy, a reçu les premiers vœux de cinq novices : Godelieve Yanyi, Jacqueline Okako, Charlotte Lokutshambolo, Thérèse Asopo et Jacqueline Asomba. Sœur Otemakoy a aussi fait porter l’habit à sept novices qui commençaient ainsi leur noviciat. La congrégation compte désormais 201 membres et 19 novices.
L’évêque de Tshumbe, qui a présidé l’eucharistie dans la cathédrale sainte Marie, a félicité les sœurs jubilaires pour la persévérance et pour avoir montré le chemin à de plus jeunes à qui il a demandé de suivre l’exemple des aînées. . Mgr Nicolas Djomo a remercié toute la congrégation des religieuses pour la consécration et pour les œuvres accomplies au diocèse dans l’enseignement, les soins des malades et l’accompagnement social des personnes âgées et des orphelins. Et Mgr Djomo de souhaiter que tous les fidèles accompagnent, de diverses manières, les religieuses dans cet apostolat. Et que les religieuses se renouvellent sans cesse dans l’esprit de l’ancien évêque de Tshumbe, Mgr Joseph Hangendorens, qui a fondé la congrégation voilà 60 ans, en juillet 1953. 

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.