Accéder au contenu principal

Jubilé d’argent chez les Sœurs des pauvres de Bergame



La nouvelle supérieure provinciale des Sœurs des pauvres de Bergame, sœur Adolphine Ebu, a fêté ses vingt-cinq ans de vie consacrée le dimanche 22 septembre. Pour elle et pour sa consoeur Marie Zwala, le curé de la paroisse saint Marc de Kinshasa-Kingasani, l’abbé Yves Koko, a célébré l’eucharistie dans l’église paroissiale.
Soyez des femmes de foi, porteuses d’espérance et préoccupées par le sort des pauvres. Ainsi les a exhortées l’abbé Koko.
Il a ajouté que les sœurs des pauvres de Bergame sont justement ce genre de femmes, par le charisme de leur congrégation et leurs œuvres dans les soins des malades et des personnes âgées et l’enseignement, dans l’archidiocèse de Kinshasa et dans le diocèse de Kisantu et surtout dans celui de Kikwit où les premières missionnaires sont arrivées en 1952. La congrégation a été fondée en 1869 à Bergame, en Italie, par le bienheureux Luigi Palazzolo.
La sœur Adolphine Ebu a été élue supérieure provinciale le 4 septembre dernier lors du chapitre provincial tenu à Kinshasa. Elle a été désignée avec quatre conseillères, les sœurs : Clelia Sudiro, Annie Mubemba, Amélie Gurini et Léa Kayembe.

Ces temps derniers, les Sœurs des pauvres de Bergame de la RDC prient et font prier spécialement pour la reconnaissance des mérites des six consœurs défuntes réputées témoins de la charité. Lors de l’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola qui a sévi à Kikwit, dans la province du Bandundu, en 1995, six religieuses italiennes ont tellement aidé les malades et mourants qu’elles sont décédées elles-mêmes de la maladie Ebola.


L’évêque de Kikwit, Mgr Marie-Edouard Mununu, vient, par ailleurs, de diffuser une prière pour que l’on demande au Seigneur des grâces par l’intervention des six servantes de Dieu. Toute grâce reçue sera communiquée afin que se poursuive le processus vers la béatification des six sœurs des pauvres de Bergame. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.