Accéder au contenu principal

Jubilé d’argent chez les Sœurs des pauvres de Bergame



La nouvelle supérieure provinciale des Sœurs des pauvres de Bergame, sœur Adolphine Ebu, a fêté ses vingt-cinq ans de vie consacrée le dimanche 22 septembre. Pour elle et pour sa consoeur Marie Zwala, le curé de la paroisse saint Marc de Kinshasa-Kingasani, l’abbé Yves Koko, a célébré l’eucharistie dans l’église paroissiale.
Soyez des femmes de foi, porteuses d’espérance et préoccupées par le sort des pauvres. Ainsi les a exhortées l’abbé Koko.
Il a ajouté que les sœurs des pauvres de Bergame sont justement ce genre de femmes, par le charisme de leur congrégation et leurs œuvres dans les soins des malades et des personnes âgées et l’enseignement, dans l’archidiocèse de Kinshasa et dans le diocèse de Kisantu et surtout dans celui de Kikwit où les premières missionnaires sont arrivées en 1952. La congrégation a été fondée en 1869 à Bergame, en Italie, par le bienheureux Luigi Palazzolo.
La sœur Adolphine Ebu a été élue supérieure provinciale le 4 septembre dernier lors du chapitre provincial tenu à Kinshasa. Elle a été désignée avec quatre conseillères, les sœurs : Clelia Sudiro, Annie Mubemba, Amélie Gurini et Léa Kayembe.

Ces temps derniers, les Sœurs des pauvres de Bergame de la RDC prient et font prier spécialement pour la reconnaissance des mérites des six consœurs défuntes réputées témoins de la charité. Lors de l’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola qui a sévi à Kikwit, dans la province du Bandundu, en 1995, six religieuses italiennes ont tellement aidé les malades et mourants qu’elles sont décédées elles-mêmes de la maladie Ebola.


L’évêque de Kikwit, Mgr Marie-Edouard Mununu, vient, par ailleurs, de diffuser une prière pour que l’on demande au Seigneur des grâces par l’intervention des six servantes de Dieu. Toute grâce reçue sera communiquée afin que se poursuive le processus vers la béatification des six sœurs des pauvres de Bergame. 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.