Accéder au contenu principal

Clôture de l’Année de la foi à Mbandaka

Les fidèles des quatorze paroisses de la ville de Mbandaka, dans la province de l’Equateur, ont tous convergé vers le lieu dit « Cercle Bakusu » non loin de l’église paroissiale saint Pierre Claver, le dimanche 24 novembre, pour la messe du Christ-Roi de l’univers et pour la clôture de l’Année de la foi. Avec leurs curés respectifs, les paroissiens ont tous marché, chantant le Christ Roi et récitant le chapelet. L’archevêque de Mbandaka-Bikoro, Mgr Joseph Kumuondala, les attendait, et il a présidé la messe concélébrée par trente prêtres. Un diacre a servi à l’autel. Dans l’assemblée de quelque 8000 fidèles, il y avait aussi  des religieuses et religieux, et des autorités civiles et militaires.
A l’homélie, l’archevêque a insisté sur l'identité du disciple du Christ. Etre chrétien, a-t-il dit, c'est se savoir appelé à imiter le Christ en pensée, en parole, en acte, en toute chose et en toute circonstance. Mgr Kumuondala a rappelé que l'Année de la Foi a été une grâce spéciale donnée pour permettre d'évaluer sa foi, de se resituer par rapport au Christ. Toute personne ayant traversé la porte de la Foi, c'est-à-dire tout baptisé, doit vivre en communion avec Jésus Christ, a dit l’archevêque de Mbandaka-Bikoro, avant d’insister sur les fruits à porter. La clôture de l'Année de la Foi ne signifie pas que tout s'arrête. Au contraire, les chrétiens doivent  produire des fruits du travail effectué pendant cette année, et des fruits qui demeurent, a conclu Mgr Joseph Kumuondala.
Du début à la fin de la messe, et pendant le repas partagé par paroisses après la messe, la joie d'être chrétien catholique a été à son comble, bien rayonnante. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.