Accéder au contenu principal

Diocèse de Tshumbe : Centenaire de la paroisse saint Martin de Katako-Kombe



Au diocèse de Tshumbe, dans la province du Kasai oriental, la paroisse saint Martin de Katako-Kombe a clôturé, le lundi 11 novembre, la célébration du premier centenaire de son existence. Le 11 novembre, au calendrier liturgique, c’est la fête de saint Martin de Tours, patron de la paroisse. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, a célébré la messe du jubilé. Il a rappelé, dans l’homélie, la vie et la spiritualité de saint Martin, un modèle pour vivre les trois vertus théologales que sont la foi, la charité et l’espérance.
Martin a quitté son noble métier de soldat romain pour se mettre au service de l’Evangile.  Il avait, par exemple, déchiré son vêtement pour en donner une partie à un pauvre.
Pour l’évêque de Tshumbe, le centenaire de l’évangélisation de la paroisse saint Martin de Kakato-Kombe est essentiellement le centenaire du don reçu de la foi dans le cœur de chacun des fidèles. C’est aussi la célébration des fruits de cette foi comme semence jetée en terre de Katako par des missionnaires et de nombreux autres agents pastoraux.
Et la manière la plus authentique de diffuser la foi à l’occasion du centenaire de la paroisse, c’est de vivre profondément sa vie chrétienne, a dit Mgr Djomo.Il a aussi expliqué les enjeux du Synode extraordinaire que convoque le Pape François pour l’année prochaine et pour lequel un questionnaire fait déjà réfléchir sur « les défis pastoraux de la famille ».
La messe finie, le reste de la journée fut marqué par d’intenses manifestations avec de nombreux invités ainsi que les fidèles de Saint Martin de Katako eux-mêmes, venus nombreux de tous les coins de la paroisse. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.