Accéder au contenu principal

Prière pour la paix et l’unité au Sankuru


A l’occasion de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, l’évêque de Tshumbe, dans la province du Kasai oriental, appelle à l’unité des fils et filles de la région du Sankuru. Mgr Nicolas Djomo a organisé un culte œcuménique pour la paix et l’unité le dimanche 19 décembre à la place de la paroisse saint Désiré de Lodja.
« Que tous soient un ». Mgr Djomo a commenté cette parole du Christ et montré que la foi en Dieu est le socle sur lequel se bâtira l’unité des peuples des territoires du Sankuru : Kole, Lomela, Lodja, Katako, Lubefu et Losambo.
La paix, a dit Mgr Djomo, est une nécessité et un bien désiré de tous en Jésus-Christ. Mgr Djomo a aussi affirmé que les chefs des confessions religieuses représentent une force capable de faire adhérer aux valeurs chrétiennes et humaines, garantes du respect de la dignité de la personne humaine pour ramener la paix dans la région du Sankuru souvent secouée par des violences à chaque fois qu’approchent des échéances électorales.
L’évêque de Tshumbe a d’abord échangé, le 17 janvier puis le 18 janvier, avec les chefs des confessions religieuses puis avec les médias pour expliquer la même cause de la paix.
Les fidèles des diverses confessions religieuses et tous les hommes de bonne volonté ont alors massivement répondu à l’invitation du dimanche 19 janvier  pour célébrer un culte, baptisé «  prière pour la paix et l’unité chez nous ». Au programme étaient prévus une animation spirituelle par les différentes chorales religieuses, un sermon de l’évêque, des prières de repentance suivies de nombreux messages de paix adressés par les responsables des confessions religieuses, les autorités territoriales, les hommes politiques et les différentes plates formes de notabilité au Sankuru ainsi que les femmes et les jeunes.

La rencontre a exprimé le vœu que soit créée une plate-forme de prévention et de résolution des conflits. Ce qui demande que dominent la raison, un esprit de vérité et de vraie justice, un esprit de douceur, de confiance mutuelle et d’humilité. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.