Accéder au contenu principal

Vœux perpétuels de Soeur Nelly Martine Kinitu, Sœur Adoratrice du Très Saint Sacrement

La supérieure générale des Sœurs adoratrices du très saint sacrement, madre Isabella Vecchio, en visite canonique en RDC, a reçu la profession des vœux perpétuels de Sœur Nelly Martine Kinitu, le dimanche 12 janvier, dans l’église paroissiale du Saint-Sacrement de Kinshasa-Ngaliema.
Mgr Edouard Kisonga, l’un des deux évêques auxiliaires de Kinshasa, a présidé la messe.
Il a parlé des conseils évangéliques comme des dons de Dieu pour l’Eglise. Par le vœu de chasteté, a-t-il dit, Nelly Kinitu s’engage à tout perdre pour tout gagner en Jésus. Par le vœu de pauvreté, elle renonce à posséder les biens périssables de ce monde en privilégiant la mise en commun. Et par l’obéissance, elle renonce à faire sa volonté, pour réaliser celle de Dieu à travers la personne des supérieures. Mgr Kisonga a invité Soeur Kinitu à se laisser inonder par le Seigneur qui restera toujours avec elle.
Mgr Kisonga a exhorté les parents de la religieuse à ne pas regretter d’avoir consenti le sacrifice de donner leur fille à l’Eglise. Il a aussi exhorté les fidèles participant à la messe à s’inspirer de la profession religieuse pour avoir l’audace de vivre dans leur vie, à leur manière, la chasteté, la pauvreté et l’obéissance.
A noter que la congrégation des Sœurs adoratrices du très saint sacrement, fondée en 1885 à Bergame en Italie par le bienheureux François Spinelli, est arrivée en RDC en 1958. A Kinshasa et à Lonzo, au diocèse de Kenge, dans la province du Bandundu, les sœurs adorent en servant et servent en adorant. Elles gèrent ainsi la maternité bien connue de Kinshasa-Ngaliema et le lycée Wivine Sebyera de Lonzo, dirigée aujourd’hui par sœur Nelly Kinitu. 


Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.