Accéder au contenu principal

Dimanche des rameaux à Idiofa, Kinshasa et à Kananga


Que les jeunes se détournent du mauvais chemin et s’attachent à Jésus-Christ pour changer de vie. L’appel a été lancé dans la cathédrale saint Kizito d’Idiofa, dans la province du Bandundu, le 13 avril, dimanche des rameaux et Journée mondiale de la jeunesse, par l’évêque d’Idiofa, Mgr Joseph Moko.
Dans l’archidiocèse de Kinshasa, Mgr Edouard Kisonga, vicaire général et l’un des deux évêques auxiliaires, a transmis aux jeunes le message de l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo. Ils étaient réunis dans le stade de football Père Raphaël de la Kethule.
Le cardinal Monsengwo leur demande de rejeter la violence, la consommation de l’alcool et le tabagisme. Il leur demande de ne jamais pactiser avec la médiocrité, d’éviter la loi du moindre effort.
En cette année 2014, année du jubilé d'or du martyre de la Bienheureuse Marie Clémentine Anuarite, le cardinal Monsengwo invite à méditer sur les vertus qu’enseigne cette bienheureuse: la chasteté, la virginité, la fidélité à la parole  donnée et à ses engagements, l'amour qui donne et se donne, le dévouement au service du prochain.
Dans l’archidiocèse de Kananga, dans la province du Kasai occidental, Mgr Marcel Madila a indiqué aux jeunes la voie de la pauvreté du cœur comme chemin du bonheur. C’est la première des béatitudes. L’archevêque de Kananga a marché avec plus de 7000 jeunes vers le sanctuaire Notre-Dame du Kasai à Malandji, à vingt kilomètres de Kananga. Depuis trois jours, les jeunes sont venus de Dimbelenge, Dibaya, Demba, Kazumba et des trois doyennés de la ville de Kananga.
Le pèlerinage des jeunes a commencé par une préparation spirituelle au niveau de chaque paroisse. Tous étaient invités à se confesser déjà le jeudi 10 avril. Un concert religieux et une veillée de prière étaient organisés le samedi 12 avril. Cette nuit, pendant qu’était organisée l’adoration du Saint Sacrement, certains se confessaient individuellement. C’était une nuit de grâce.


Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.