Accéder au contenu principal

Hommage à un pionnier de la théologie africaine


Le ministre ad interim de l’enseignement supérieur et universitaire, Maker Mwangu, a reçu des mains de monsieur l’abbé Alphonse Ngindu Mushete, un exemplaire dédicacé de l’ouvrage « Unité et pluralité en théologie chrétienne ». C’était le mardi 8 avril à l’Institut Saint Eugène de Mazenod des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée à Kinshasa-Kintambo, à l’occasion de la présentation de l’ouvrage édité par monsieur l’abbé Léonard Santedi, président de la Chaire Jean-Paul II. L’ouvrage est un recueil de textes, mélanges offerts par des amis, d’anciens étudiants et collègues de l’abbé Ngindu, prêtre du diocèse de Mbuji-Mayi, ancien professeur et secrétaire académique de la faculté de théologie des Facultés catholiques de Kinshasa, l’actuelle Université Catholique du Congo.


La RDC a besoin, pour son avenir, d’hommes de science de la trempe du professeur Ngindu Mushete. Que la jeunesse le prenne en exemple, a souhaité le ministre.


Bien des témoignages et hommages rendus à celui qui aura été professeur pendant quarante-neuf ans ont salué l’œuvre d’un des pionniers de la théologie africaine, un véritable homme de science, travailleur, rigoureux, bon pédagogue mais aussi un maître spirituel, un homme d’Eglise qui a résisté aux tentations de promotion sociale. Sa sérénité face aux difficultés constitue en elle-même un modèle.



A 73 ans, l’abbé Ngindu lui-même a vécu la journée d’hommages comme une action de grâce publique et solennelle à Dieu et à ses nombreux maîtres et bienfaiteurs. Il a souligné l’importance du beau métier de théologien pour la foi, la science et l’engagement social. L’abbé Ngindu se veut un théologien africain, avec un trait d’union, a-t-il souligné, pour marquer, a-t-il dit, le fait qu’on est théologien à temps plein, formellement et intrinsèquement.

Comme cadeau à la jeunesse, l’abbé Ngindu a promis la publication prochaine du premier numéro de la nouvelle série de la revue intitulée Bulletin de Théologie Africaine. Œcuménique, panafricain et multilingue, la revue dont l’abbé Ngindu a été le promoteur et l’artisan, a cessé de paraître en 1989 après avoir contribué au rayonnement de la théologie africaine. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.