Accéder au contenu principal

Hommage à un pionnier de la théologie africaine



Le ministre ad interim de l’enseignement supérieur et universitaire, Maker Mwangu, a reçu des mains de monsieur l’abbé Alphonse Ngindu Mushete, un exemplaire dédicacé de l’ouvrage « Unité et pluralité en théologie chrétienne ». C’était le mardi 8 avril 2014 à l’Institut Saint Eugène de Mazenod des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée à Kinshasa-Kintambo, à l’occasion de la présentation de l’ouvrage édité par monsieur l’abbé Léonard Santedi, président de la Chaire Jean-Paul II. L’ouvrage est un recueil de textes, mélanges offerts par des amis, d’anciens étudiants et collègues de l’abbé Ngindu, prêtre du diocèse de Mbuji-Mayi, ancien professeur et secrétaire académique de la faculté de théologie des Facultés catholiques de Kinshasa, l’actuelle Université Catholique du Congo.


La RDC a besoin, pour son avenir, d’hommes de science de la trempe du professeur Ngindu Mushete. Que la jeunesse le prenne en exemple, a souhaité le ministre.


Bien des témoignages et hommages rendus à celui qui aura été professeur pendant quarante-neuf ans ont salué l’œuvre d’un des pionniers de la théologie africaine, un véritable homme de science, travailleur, rigoureux, bon pédagogue mais aussi un maître spirituel, un homme d’Eglise qui a résisté aux tentations de promotion sociale. Sa sérénité face aux difficultés constitue en elle-même un modèle.



A 73 ans, l’abbé Ngindu lui-même a vécu la journée d’hommages comme une action de grâce publique et solennelle à Dieu et à ses nombreux maîtres et bienfaiteurs. Il a souligné l’importance du beau métier de théologien pour la foi, la science et l’engagement social. L’abbé Ngindu se veut un théologien africain, avec un trait d’union, a-t-il souligné, pour marquer, a-t-il dit, le fait qu’on est théologien à temps plein, formellement et intrinsèquement.

Comme cadeau à la jeunesse, l’abbé Ngindu a promis la publication prochaine du premier numéro de la nouvelle série de la revue intitulée Bulletin de Théologie Africaine. Œcuménique, panafricaine et multilingue, la revue dont l’abbé Ngindu a été le promoteur et l’artisan, a cessé de paraître en 1989 après avoir contribué au rayonnement de la théologie africaine. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vient de paraître : "Au coeur des jours et des nuits"

Mon quinzième livre rassemble des textes de la chronique "Au coeur des jours et des nuits" diffusée sur Radio Elikya de l'archidiocèse de Kinshasa.
Voici l'Avant-propos précédé de la Préface de Mgr Janvier Yaméogo. 
Suivez quelques chroniques sur ma chaîne Youtube : Jean-Baptiste Malenge.

Pour lire des extraits sur google livres, allez ici.

Sœur Marie-Noël Mpulu a prononcé ses vœux perpétuels chez les Disciples du divin maître

La vie consacrée ne peut pas être cachée, elle commence dans le cœur d’une personne, mais elle est prophétique, publique, ecclésiale. L’évêque d’Idiofa, dans la province du Kwilu, Mgr Joseph Moko, l’a proclamé le dimanche 27 janvier dans l’église paroissiale saint Raphaël de Kinshasa à l’homélie de la messe au cours de laquelle sœur Marie-Noël Mpulu, de la congrégation des Sœurs disciples du divin maître, a prononcé ses vœux perpétuels entre les mains de la supérieure déléguée pour l’Afrique, sœur Rosette Musa.

Les religieuses de saint André pour la promotion du lycée Siama et l’éducation de la jeune fille de Kikwit

En présence de la supérieure régionale des Religieuses de saint André, sœur Catherine Nsiami, la sœur Rachel Mundungu, préfet du lycée Siama ex saint André, à Kikwit, dans la province du Kwilu, a accueilli, le dimanche 17 février, le ministre national de l'enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. Il séjournait à Kikwit pour le lancement officiel, au collège Sadisana des pères jésuites, de la session des examens préliminaires pour les candidats autodidactes aux examens d'Etat.