Accéder au contenu principal

Pâques 2014 à Kananga et à Popokabaka


L’archevêque de Kananga, dans la province du Kasai occidental, a présidé la messe chrismale le mardi saint et tout le Triduum pascal dans la pro-cathédrale saint Clément de Kananga. Le jeudi saint, Mgr Marcel Madila a insisté sur la valeur et l'importance de l'eucharistie. C'est le sacrement des sacrements, a-t-il dit en invitant les chrétiens à y participer de manière consciente. Le vendredi saint, il a exhorté les fidèles à voir dans la souffrance du Christ la souffrance de beaucoup de familles. Mgr Madila a cité nommément la famille d'une fillette de dix ans, qui a eu les deux jambes cassées lors d'un accident de circulation sur la route du pèlerinage des jeunes le dimanche des rameaux. Les soins médicaux de la fillette sont pris en charge par le diocèse. Le dimanche matin, l’archevêque de Kananga a partagé la joie de la résurrection avec les fidèles de la paroisse Lulua Sainte Marie Bena Mukangala.

Dans la province du Bandundu, le diocèse de Popokabaka célèbre le premier centenaire de son évangélisation en 2015. A la messe de la veillée pascale, Mgr Louis Nzala a rappelé cet événement pour en appeler à une évaluation de la foi dans le Christ ressuscité, le Christ du baptême dispensé depuis cent ans. L’évêque de Popokabaka a déploré des défaillances. Il s’observe, a-t-il dit, un manque d’enracinement. Il y a la peur de professer publiquement sa foi. Et il y a le fétichisme qui regagne du terrain dans les villages. N’ayez pas peur, a rassuré l’évêque.
Au matin de Pâques, Mgr Nzala a présidé la messe dans l’église de la paroisse Saint Sauveur de la cité de Popokabaka. Il a rappelé que le chemin de la croix s’engage sur le chemin de la vie car la lumière éclaire la terre, et les baptisés rayonnant de la joie pascale s’en vont annoncer la Bonne Nouvelle de la Résurrection. 

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.