Accéder au contenu principal

Pâques 2014 à Kananga et à Popokabaka


L’archevêque de Kananga, dans la province du Kasai occidental, a présidé la messe chrismale le mardi saint et tout le Triduum pascal dans la pro-cathédrale saint Clément de Kananga. Le jeudi saint, Mgr Marcel Madila a insisté sur la valeur et l'importance de l'eucharistie. C'est le sacrement des sacrements, a-t-il dit en invitant les chrétiens à y participer de manière consciente. Le vendredi saint, il a exhorté les fidèles à voir dans la souffrance du Christ la souffrance de beaucoup de familles. Mgr Madila a cité nommément la famille d'une fillette de dix ans, qui a eu les deux jambes cassées lors d'un accident de circulation sur la route du pèlerinage des jeunes le dimanche des rameaux. Les soins médicaux de la fillette sont pris en charge par le diocèse. Le dimanche matin, l’archevêque de Kananga a partagé la joie de la résurrection avec les fidèles de la paroisse Lulua Sainte Marie Bena Mukangala.

Dans la province du Bandundu, le diocèse de Popokabaka célèbre le premier centenaire de son évangélisation en 2015. A la messe de la veillée pascale, Mgr Louis Nzala a rappelé cet événement pour en appeler à une évaluation de la foi dans le Christ ressuscité, le Christ du baptême dispensé depuis cent ans. L’évêque de Popokabaka a déploré des défaillances. Il s’observe, a-t-il dit, un manque d’enracinement. Il y a la peur de professer publiquement sa foi. Et il y a le fétichisme qui regagne du terrain dans les villages. N’ayez pas peur, a rassuré l’évêque.
Au matin de Pâques, Mgr Nzala a présidé la messe dans l’église de la paroisse Saint Sauveur de la cité de Popokabaka. Il a rappelé que le chemin de la croix s’engage sur le chemin de la vie car la lumière éclaire la terre, et les baptisés rayonnant de la joie pascale s’en vont annoncer la Bonne Nouvelle de la Résurrection. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.