Accéder au contenu principal

Ouverture du mois marial à Popokabaka et à Kananga

Le mois marial s’est ouvert au diocèse de Popokabaka, dans la province du Bandundu, par la messe présidée le 1er mai dans la cathédrale Sainte Famille par l’évêque, Mgr Louis Nzala Kianza.
Dès six heures du matin, des membres de la Légion de Marie des paroisses Sainte Famille et Saint Sauveur, des religieuses Sœurs de Marie de Popokabaka-Nederbrakel ainsi que des élèves de leurs écoles et des ouvriers ont marché en procession du rond-point de l’hôpital général jusqu’à la cathédrale. Ils récitaient la prière du rosaire. Et l’évêque leur a expliqué, dans l’homélie de la messe, l’histoire de la fête du travail et de la fête de saint Joseph travailleur. Mgr Nzala a rappelé la noblesse du travail manuel qui a fait vivre Marie et son époux et l’enfant Jésus dans la Sainte famille de Nazareth.

Après la messe, une centaine de membres de la Légion de Marie ont suivi une conférence sur « l’esprit du légionnaire de Marie », conférence donnée par monsieur l’abbé Albert Bisweko, directeur du centre pastoral diocésain.
Dans l’archidiocèse de Kananga, dans la province du Kasai-occidental, monsieur l’abbé Augustin Kalamba a présidé la messe du 1er mai à la paroisse universitaire saint Marc. L’abbé Kalamba a présenté saint Joseph comme modèle des travailleurs. Mais le directeur de Radio Maria a aussi présenté le mois de mai comme mois missionnaire avec Marie. Il a lancé le Mariathon, l’opération de collecte de fonds pour la station de radio Radio Maria-Kananga. C’est une course de générosité pour que l'évangile pénètre les coeurs, les familles, les hôpitaux, les prisons, et aide les villages qui ne savent pas voir un prêtre à suivre la Sainte Messe par les ondes.
Au lendemain de cette messe, les premiers dons sont arrivés de la léproserie de Tshimuanza, à 90 Km de la ville de Kananga, léproserie tenue par les soeurs de la charité de Jésus et de Marie. Les malades ont fait parvenir un sac de manioc et un régime de bananes évalués à 15 dollars américains.  C'est un véritable miracle de la Vierge Marie, a estimé l’abbé Kalamba, le directeur de Radio Maria-Kananga. 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.