Accéder au contenu principal

Des laïcs s’associent à la spiritualité des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée

Vingt-deux laïcs, hommes et femmes, se sont engagés, le dimanche 13 juillet, comme membres de l’Association Missionnaire de Marie Immaculée pour vivre plus profondément leur vie chrétienne conformément au charisme de saint Eugène de Mazenod, le fondateur des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Accompagné de leur aumônier, le père Augustin Mulele, ils sont venus des diocèses d’Idiofa et de Kikwit, dans la province du Bandundu, et des paroisses desservies par les Missionnaires Oblats dans l’archidiocèse de Kinshasa. Le supérieur provincial des Missionnaires oblats, le père Abel Nsolo, a présidé la messe et reçu cet engagement dans l’église saint Eloi de Kinshasa-Barumbu.





Venu de Rome, le père Gilberto Piñon, assistant général de la congrégation chargé de la mission et des associés laïcs, a fait porter aux nouveaux associés une médaille de saint Eugène de Mazenod. Il a aussi remis officiellement les statuts de l’Association au journaliste Désiré Baere, élu président pour la RDC lors de l’Assemblée générale tenue le vendredi au scolasticat saint Eugène de Mazenod de Kinshasa-Kintambo. Nous sommes à l’heure des laïcs, a dit le père Piñon en relisant l’histoire des protagonistes de l’évangélisation dans l’Eglise. Désiré Baere a prêté serment de fidélité à la doctrine de l’Eglise.





Dans l’homélie de la messe, le père Constant Kienge-Kienge, vicaire provincial des Missionnaires oblats, a rappelé l’enseignement de l’Eglise sur les laïcs appelés à trouver leur sanctification en participant à la spiritualité de certaines familles religieuses. Le père Kienge-Kienge et dit que les Associés laïcs collaborent au travail des missionnaires de diverses manières, par la prière, mais aussi en apportant leur contribution financière. 















Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.