Accéder au contenu principal

Célébration du centenaire d’existence de la famille paulinienne




L’un des deux évêques auxiliaires de Kinshasa, Mgr Edouard Kisonga, a présidé la messe, le dimanche 24 août, dans la cathédrale Notre-Dame du Congo, de Kinshasa-Lingwala, pour la célébration du centenaire de la famille paulinienne. L’évêque d’Inongo, Mgr Philippe Nkiere, a concélébré ainsi que plusieurs prêtres dont des membres de la Société Saint Paul. Les missionnaires de saint Paul forment l’une des trois congrégations membres de la Famille paulinienne présentes à Kinshasa. Avec eux, les sœurs Filles de saint Paul et les sœurs Disciples du divin maître participaient à l’eucharistie du centenaire en compagnie de leurs associés ou coopérateurs laïcs respectifs.
A cette occasion du centenaire, deux missionnaires de saint Paul, les frères Deogratias Tuta et Patrick Nshole ont prononcé leurs vœux perpétuels entre les mains du supérieur régional en RDC, le père Roberto Ponti.
Dans l’homélie de la messe, le père Roger Wawa a rappelé que le prêtre italien Jacques Alberione, a fondé, en 1914, d’abord un groupe de jeunes ouvriers pour diffuser la parole de Dieu. Ils avaient reconnu Jésus comme chemin, vérité et vie. Aujourd’hui, a dit le père Wawa commentant l’évangile proclamé le vingt-et-unième dimanche, les membres de la famille paulinienne en RDC doivent apporter une parole qui affermisse la vraie foi en Jésus-Christ, sans recherche d’intérêts matériels immédiats. Et le père Wawa a expliqué pourquoi, aux trois vœux de chasteté, pauvreté et obéissance, les missionnaires de saint Paul ajoutent un quatrième vœu de fidélité au Saint-Père.


La célébration, en RDC, du centenaire de la famille paulinienne, se clôture par une eucharistie célébrée le dimanche prochain dans la cathédrale saints Pierre et Paul de Lubumbashi, dans la province du Katanga, avec la profession des premiers vœux des frères Gillon Makuni, Alain Mahema et Matthieu Muela. A Kinshasa, il y a eu aussi, notamment, le mercredi 20 août et le jeudi 21 août, des conférences sur « Parole de Dieu et nouvelle évangélisation » puis sur « La culture des médias pour un développement intégral ».




Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.