Accéder au contenu principal

Idiofa : jubilé de sacerdoce de l’abbé Angus




L’évêque d’Idiofa, dans la province du Bandundu, Mgr Joseph Moko a présidé la messe, le dimanche 3 août, pour les 50 ans de sacerdoce de monsieur l’abbé Faustin Angus Lames. C’était sur la place de la cathédrale saint Kizito d’Idiofa.
Faustin Angus,80 ans, a été ordonné par Mgr René Toussaint en 1964 à Brabanta (actuel Mapangu), dans la province du Kasai-occidental. La rébellion menée par Pierre Mulele faisait rage dans la région d’Idiofa. Et le jeune prêtre s’est illustré comme pacificateur, invitant la population et surtout les jeunes à regagner les villages et les cités. Ses armes étaient l’évangile et sa soutane.





Monsieur l’abbé Jean-Pierre Otshok a raconté ainsi la vie du prêtre jubilaire, signalant notamment que monsieur l’abbé Faustin Angus, actuel directeur de l’Institut Supérieur Pédagogique d’Idiofa, s’est dévoué comme enseignant, pédagogue et promoteur du développement du milieu rural. Il est devenu plus tard directeur national de la caritas à la Conférence épiscopale nationale du Congo.


Mgr Joseph Moko a remercié le prêtre jubilaire pour la fécondité de sa vie sacerdotale. L’évêque d’Idiofa a aussi remercié la famille de l’abbé Angus pour sa reconnaissance.




Autour de Mgr Joseph Moko, il y avait l’évêque émérite d’Idiofa, Mgr Louis Mbwol. Il y avait aussi une centaine de prêtres, dont le doyen d’âge, monsieur l’abbé Valère Banga-Banga, 92 ans dont 65 de sacerdoce. Dimanche prochain, 10 août, l’évêque d’Idiofa ordonnera 8 nouveaux prêtres, à l’issue de la retraite que l’ensemble du clergé a entamée le dimanche soir au centre spirituel Nto-Luzingu d’Idiofa. 


Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.