Accéder au contenu principal

Archidiocèse de Kinshasa : année pastorale sur la famille et la vie consacrée


Jusqu’en 2017, les trois prochaines années seront consacrées au mariage et à la famille dans la pastorale de l’archidiocèse de Kinshasa, suivant en cela une recommandation de la Conférence épiscopale nationale du Congo. Le cardinal Laurent Monsengwo l’a annoncé le mercredi 24 septembre dans la cathédrale Notre-Dame du Congo au cours de la messe d’ouverture de l’année pastorale 2014-2015.
Il sera ainsi question, notamment, de la préparation et du sacrement du mariage et de la famille restreinte comme base de la grande famille de Dieu, l’Eglise. Le mariage comme union indissoluble entre un homme et une femme est aussi le lieu naturel de l’éducation des enfants.

L’archevêque de Kinshasa a placé ce thème dans la suite du Synode des évêques qui s’ouvre tout bientôt autour du Saint-Père François.
C’est aussi en communion avec le pape que l’archevêque de Kinshasa a décidé de dédier l’année prochaine à la vie consacrée. Le cardinal Laurent Monsengwo demande de réfléchir et de prier pour les personnes consacrées, pour leur témoignage prophétique grâce au charisme de leurs fondateurs et fondatrices. Nous voulons honorer des hommes et des femmes d’espérance qui sont des icônes, des images de Celui en qui nous avons tous mis notre espérance, le Christ, a expliqué l’archevêque de Kinshasa, souhaitant que par les personnes consacrées, chacun redécouvre sa vocation chrétienne.
A noter que l’Eglise de Kinshasa accueillera en janvier 2015 une centaine de supérieurs majeurs de religieuses et religieux d’Afrique et Madagascar. Ils tiendront à Kinshasa une Assemblée plénière de la confédération des Supérieurs Majeurs d’Afrique et Madagascar (COSMAM).

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.