Accéder au contenu principal

80 ans d’existence du premier Monastère des Carmélites déchaussées en Afrique Centrale


En la fête de saint Jean de la Croix, le 14 décembre, les carmes de la RDC se souviennent des pionniers de la présence carmélitaine. Le premier monastère des carmélites en Afrique centrale date de 1934.






Le Monastère « Saint Enfant-Jésus » des carmélites déchaussées du Congo a célébré le 14 novembre 2014, en la fête de la Toussaint de l’Ordre du Carmel, ses 80 ans d’existence. C’est le père Constantin Kabasubao,ocd qui a présidé la célébration eucharistique. Dans son homélie, il a retracé l’historique de la fondation du premier monastère des carmélites en Afrique centrale et, partant du temps présent, il a ouvert quelques perspectives d’avenir pour les monastères des carmélites en RD Congo.
Voici quelques dates importantes :

-         Le 13 novembre 1934, arrivée de la petite équipe missionnaire de six carmélites du Carmel de Matagne-la Petite (Belgique) au Congo-Belge, à Kabwe (au centre du pays).
-         Le 14 novembre 1934, célébration de la première messe pour marquer la fondation du premier Carmel au Congo et début de la vie régulière par les travaux d’installation.
-         Le 19 mars 1938,  inauguration de la chapelle.
-         Le 2 février 1940 l’entrée de la première vocation congolaise au Carmel de Kabwe, sœur Bilonda Thérèse de l’Enfant-Jésus.
-         En 1952, le Carmel de Kabwe donne naissance à un nouveau Monastère au Rwanda.
-         En 1962, le Carmel de Zaza (Rwanda) fonde celui de Saint Joseph de Kinshasa.
-         le 05 janvier 1984, le Monastère de Kabwe est transféré sur la colline de Malole, à la ville de Kananga. Actuellement, la communauté est constituée de 17 sœurs.

 


 

Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.