Accéder au contenu principal

Sainte Famille et vie consacrée

Une trentaine de religieuses membres de trois congrégations placées sous l’exemple et la protection de la Sainte Famille de Nazareth se sont réunies le dimanche 28 décembre dans le complexe scolaire Sainte Famille de Kinshasa-Righini pour une journée de prière, de partage et de divertissement.
Les sœurs de la Sainte Famille d’Helmet, de la Sainte Famille de Bergame et de la Sainte Famille de Bordeaux, congrégations fondées respectivement en Belgique, en Italie et en France, se réunissent chaque année pour fêter ensemble la Sainte Famille. Le tour pour l’organisation est revenu cette année aux Sœurs de la Sainte Famille de Bergame, qui tiennent  le complexe scolaire Sainte Famille.


Après la prière de l’Office du milieu du jour, conclue par la bénédiction d’un prêtre, les religieuses et des aspirantes, des postulantes et des novices des Sœurs de la Sainte Famille de Bergame ont exécuté des danses et des saynètes pour représenter les vertus de la Sainte Famille de Nazareth. Ce sont, par exemple, la vérité, le pardon, la confiance. Ces vertus valent pour les couples et les familles mais aussi pour les communautés de vie consacrée. Les religieuses ont ainsi demandé à Jésus, Marie et Joseph de rester au milieu d’elles pour que leur maison devienne aussi une maison de paix, de prière continuelle, d’obéissance et de charité.

Pendant cette fête organisée à Kinshasa, les Sœurs de la Sainte Famille de Bordeaux communiaient de coeur avec leurs consoeurs réunies à Idiofa, dans la province du Bandundu. Dans la cathédrale saint Kizito, l’évêque d’Idiofa, Mgr Joseph Moko, a célébré l’eucharistie au cours de laquelle la sœur Georgine Mufogoto, supérieure déléguée en RDC, a reçu les vœux perpétuels des sœurs Gisèle Katembe, Sylvie Kazoa, Norbertine Muzozi et Mireille Tshitshi. 

















Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.