Accéder au contenu principal

Inauguration du deuxième campus de l’Université Catholique du Congo





Le nonce apostolique en RDC, Mgr Adolfo Tito Yllana, a béni les croix qui pendent désormais au mur dans chaque salle du bâtiment du deuxième campus de l’Université catholique du Congo inauguré le samedi 14 février dans la commune de Mont-Ngafula, à 15 km du premier site de l’université. Le président de la Conférence épiscopale, Mgr Nicolas Djomo, évêque de Tshumbe, a coupé le ruban symbolique et remis les clés des salles au recteur de l’université, monsieur l’abbé Jean Bosco Matand.


C’était à l’issue de la messe d’inauguration présidée par Mgr Djomo dans la cour du nouveau campus de l’université. Une dizaine d’évêques ont concélébré, dont le président du comité d’administration de l’université, Mgr Fridolin Ambongo, évêque de Bokungu-Ikela et administrateur apostolique de Kole. Parmi la cinquantaine des prêtres concélébrants, il y avait des professeurs de l’université catholique. D’autres professeurs encore participaient à la messe avec de nombreux étudiants, notamment ceux des facultés de théologie, de philosophie et de communication, qui occuperont le nouveau site dès le 27 février.



Le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire, Théophile Mbemba, a félicité l’inauguration de l’ouvrage en reconnaissant la qualité de l’enseignement de l’université catholique. Une ancienne étudiante de l’université catholique était d’ailleurs à ses côtés, la vice-ministre du plan, madame Lisette Bisangana.


Le recteur de l’université catholique, monsieur l’abbé Jean Bosco Matand, a remercié les uns et les autres et sollicité que le Gouvernement de la République apporte son appui à l’université catholique qui a bénéficié, jusqu’à maintenant, de la collecte de fonds et de dons étrangers. Il a rappelé par ailleurs que les 32 hectares sur lesquels la Conférence épiscopale est en train de bâtir l’université est un don d’un catholique. Mgr Djomo a précisé que monsieur Bisengimana a fait ce don au nom de son baptême. Puissent bien d’autres Congolais suivre cet exemple, a souhaité le président de la Conférence épiscopale.


A l’homélie de la messe, Mgr Djomo a présenté l’Université catholique comme une réalisation en sortie vers l’Afrique et le monde, un lieu initiatique où l’on apprend à cultiver les valeurs au service de la société et un creuset de l’évangile et de l’évangélisation.


Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.