Accéder au contenu principal

75 ans du petit séminaire saint Joseph Tumaini letu (notre espoir) de Butembo


N’ayez pas peur du Christ. Il donne tout. Acceptez de le servir demain comme prêtres.
L’évêque de Butembo-Beni, dans la province du Nord-Kivu, Mgr Melchisédech Sikuli, s’est adressé en ces termes aux 164 élèves du petit séminaire saint Joseph Tumaini Letu (notre espoir) de Musienene. Le séminaire fêtait le 19 mars ses 75 ans d’existence, et l’évêque a présidé la messe de circonstance. La messe a été concélébrée notamment par l’évêque de Bunia, dans la Province Orientale, Mgr Dieudonné Uringi et par Mgr Francis Kibira, évêque du diocèse voisin de Kasese en Ouganda et par son prédécesseur, l’évêque émérite, Mgr Egidio Nkaijanabwo.




L’évêque de Bunia a dit aux séminaristes combien il était fier d’être prêtre. Il leur a conseillé de choisir comme lui la meilleure part dans la vie, servir le Seigneur.

Mgr Sikuli a aussi dépeint les vertus de saint Joseph et sa place dans l’Eglise. Le petit séminaire fondé en 1940 par Mgr Joseph Henri Pierard, vicaire apostolique de Beni, a fonctionné à Beni jusqu’en 1947, et il était alors placé sous le patronage de Notre-Dame de l’Assomption. La maladie du sommeil et le paludisme décimèrent des séminaristes et leurs formateurs. Et le petit séminaire fut transféré à 18 km de Butembo, à Musienene. Il fut placé ainsi sous la protection de saint Joseph, époux très chaste de la Vierge Marie.

En fêtant son jubilé de diamant, le petit séminaire dresse son bilan et annonce avoir formé 184 prêtres dont 4 évêques : Messeigneurs Emmanuel Kataliko et Charles Mbogha, d’heureuse mémoire, tous deux anciens archevêques de Bukavu,  mais aussi Mgr Janvier Kataka, évêque de Wamba et Mgr Melchisédech Sikuli Paluku, évêque de Butembo-Beni. 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.