Accéder au contenu principal

La crise africaine : Des étudiants en théologie en scrutent les facettes





Quelque 200 étudiants ont participé, le samedi 21 mars,  à un « panel théologique » dans la salle des conférences de l’Institut Saint Eugène de Mazenod, géré par les missionnaires oblats de Marie Immaculée à Kinshasa-Kintambo. Pour la cinquième fois, depuis 2011, le panel théologique a réuni des étudiants de quatre instituts supérieurs et universités catholiques de Kinshasa : Institut Saint Eugène de Mazenod, Grand séminaire de théologie saint Jean 23, Université Saint Augustin, Université Catholique du Congo et l’Institut Supérieur de Pédagogie Religieuse. L’Université Protestante du Congo y participe aussi dans le cadre de l’oecuménisme.
Le panel théologique se veut un espace scientifique d’échange et de débat entre étudiants sur des sujets d’actualité. Cette année, le thème inscrit à l’ordre du jour était : « Afrique, pourquoi tant de crises ? » Cinq conférenciers ont répondu à la question sous divers angles : théologique, pédagogique, juridique, psychologique et économique.



Le diacre oblat Gabriel Matakumba a présenté l’historique de ce panel théologique pour insister sur le fait que des étudiants l’avaient créé pour répondre au souhait de leurs professeurs. A l’Institut Saint Eugène de Mazenod, les professeurs s’expriment régulièrement dans le cadre de la Chaire Cardinal Malula ou de la Revue Africaine des Sciences de la Mission. 



Posts les plus consultés de ce blog

8 mars : honneur à la Vierge Marie et à la bienheureuse Anuarite

La Sainte Vierge et la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, voilà deux femmes qui ont été à l’honneur en la Journée internationale de la femme, le mercredi 8 mars. C’était lors de la soirée de gala, la quatrième de l’histoire, organisée dans un hôtel de Kinshasa par les missionnaires de saint Paul en collaboration avec l’œuvre de charité Magnificat et l’ONG Congo Positif. 
Le père Alphonse Abedi, missionnaire de saint Paul a dit avoir choisi le thème afin d’honorer des femmes exemplaires pour « la fidélité à la parole donnée ».

Ministères et campagne des vocations à Tshumbe

Le dimanche 19 mars, dans la cathédrale sainte Marie de Tshumbe, dans la province du Sankuru, Mgr Nicolas Djomo a reçu les engagements de quinze grands séminaristes de la première année de théologie et conféré les ministères de lectorat à huit séminaristes de deuxième et d’acolytat à treize de la troisième année. Ils sont venus du Grand Séminaire Interdiocésain Saint Jean Paul II de Lodja à Shapembe, dans le diocèse de Tshumbe.

Les religieuses de Kisangani se cotisent pour la Basilique Anuarite

Le chapelet de la divine miséricorde sera prié chaque vendredi pour soutenir la médiation des bons offices assurée à Kinshasa par la Conférence épiscopale nationale du Congo pour une sortie de crise politique. Ainsi l’ont décidé une vingtaine de supérieures majeures des religieuses de la province ecclésiastique de Kisangani, présentes dans les neuf diocèses de Kisangani, Isangi, Bondo, Buta, Bunia, Wamba, Mahagi-Nioka, Isiro-Niangara et Dungu-Doruma. Les religieuses implorent l’intercession de la bienheureuse Marie-Clémentine Anuarite, patronne de l’Union des Supérieures Majeures de la RDC.