Accéder au contenu principal

Lettre pastorale pour le carême de l’archevêque de Lubumbashi


Dans ses pasteurs et dans les fidèles, l’archidiocèse de Lubumbashi, dans la province du Katanga, a besoin d’un cœur nouveau et d’un esprit nouveau pour repartir sur des bases nouvelles, afin de se réaliser comme Eglise-Famille de Dieu. L’archevêque de Lubumbashi, Mgr Jean-Pierre Tafunga, l’écrit ainsi dans la lettre pastorale qu’il vient de publier pour le carême 2015. Citant le prophète Ezéchiel, Mgr Tafunga implore le don de l’Esprit sur le peuple de Dieu qu’il invite à une marche vers l’accomplissement des résolutions du deuxième synode diocésain célébré récemment. 


La première orientation pastorale de ce synode qualifié de « synode du renouveau » demandait de repenser la manière d’être Eglise-Famille de Dieu, dans la communion et la responsabilité assumée par tous.

La lettre pastorale de l’archevêque de Lubumbashi propose ainsi un fondement pour construire cette Eglise Famille de Dieu. Ce fondement, c’est  la Parole de Dieu qui nourrit la foi, la vie chrétienne et toute l’existence. La lettre pastorale propose ainsi des méditations de la Parole de Dieu à travers les lectures du mercredi des cendres, de chaque dimanche de carême jusqu’à Pâques et aux solennités de saint Joseph et de sainte Marie.

« A présent, engageons-nous dans le monde, avec un cœur nouveau et un esprit nouveau », conclut Mgr Jean-Pierre Tafunga, qui exhorte, par ailleurs, les curés des paroisses et les recteurs des chapelles à organiser des célébrations pénitentielles communautaires avec confessions individuelles pour aider les chrétiens à célébrer Pâques avec un cœur nouveau et un esprit nouveau.

Cette lettre pastorale de l’archevêque de Lubumbashi, messieurs les abbés Richard Kazadi et Augustin Tambwe, respectivement président de la commission de suivi du 2e synode diocésain et vicaire épiscopal à la pastorale, l’ont présentée aux fidèles dans l'Eglise paroissiale du Sacré cœur de Likasi et dans la salle Familia de la Cathédrale Saints Pierre et Paul de Lubumbashi. 

Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Des églises en construction dans les diocèses de Tshumbe et de Mahagi-Nioka

Sept nouvelles églises paroissiales sont en construction dans le diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. L’évêque de Tshumbe, Mgr Nicolas Djomo, annonce la nouvelle en saluant l’effort fourni par le peuple de Dieu et particulièrement par des prêtres qui mettent à contribution des amis et bienfaiteurs. L’église saint Louis de Wembonyama est en phase de finition. Le presbytère suivra bientôt. Suivront aussi les églises paroissiales de Wembe St Pierre et Songo St Jean à Tshumbe, puis St Mathieu à Lodja Cité et la dernière à l’Université Notre-Dame de Tshumbe.