Accéder au contenu principal

Visite de l’évêque de Kilwa-Kasenga après une tempête qui a emporté le toit d’une église



« A l’approche des fêtes pascales, l’incident qui endeuille toute la communauté paroissiale nécessite des mesures urgentes ». Ainsi parlait l’évêque de Kilwa-Kasenga, dans la province du Katanga, Mgr Fulgence Muteba. L’évêque est allé consoler, le 21 mars, la communauté paroissiale du village Lupembe. Le toit de l’église paroissiale saint Charles Lwanga avait été emporté deux jours auparavant par une forte tempête survenue au moment où l’Eglise commémorait saint Joseph. Plusieurs autres toits de maisons avaient été emportés aussi. Et les travaux de reconstruction de l’église sont effectivement programmés avant Pâques.
A noter, par ailleurs, qu’avant de se rendre à Lupembe, l’évêque de Kilwa-Kasenga avait reçu, dans la grande salle de l’évêché, les agents pastoraux du doyenné de l’extrême sud. Il leur a présenté le Plan stratégique triennal de la pastorale d’ensemble au diocèse. Cet outil pastoral renferme des actions à mener dans chaque secteur de la pastorale. Un échange fructueux a suivi la présentation générale. Un travail d’appropriation de ce Plan est déjà en cours dans certaines paroisses. Des sessions d’approfondissement et d’évaluation seront organisées tous les six mois jusqu’en septembre 2017.







En juillet 2015 sera inaugurée officiellement à Kasenga l’université technique Katumba Mwanke. Mgr Fulgence Muteba a reçu récemment le prieur du monastère bénédictin de Kiswihi. Le diocèse a adressé à la congrégation religieuse une demande pour avoir un aumônier universitaire en vue de garantir l’identité catholique et la formation aux valeurs chrétiennes dans cette  nouvelle université dont le recteur est un prêtre, monsieur l’abbé Mwape Kateta. 








Posts les plus consultés de ce blog

Retraite sacerdotale annuelle au diocèse de Tshumbe

Ils étaient 56 prêtres du diocèse de Tshumbe, dans la province du Sankuru. Ils ont fini leur retraite annuelle, le dimanche 17 décembre, par la prière sur la tombe de leurs confrères défunts enterrés non loin de la cathédrale sainte Marie de Tshumbe. Ils ont concélébré dans la cathédrale à la clôture de la retraite annuelle prêchée pendant toute une semaine au Centre de formation Emmaüs par monsieur l’abbé abbé Roger Dikebelayi, prêtre de l’archidiocèse de Kananga et formateur au Grand Séminaire Saint-Jean Paul II de Lodja, dans le diocèse de Tshumbe.

Meilleurs voeux

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.