Accéder au contenu principal

A Pâques, l’évêque d’Inongo invite à donner sa vie comme le Christ


« N’aie pas peur. Je suis le Premier et le dernier ; Je suis le Vivant ». Ce verset du premier chapitre du Livre de l’Apocalypse selon saint Jean est le titre du message de Pâques de l’évêque d’Inongo, dans la province du Bandundu.
Mgr Philippe Nkiere souhaite que le Christ Jésus, le Vivant, fasse de ses frères et sœurs d’Inongo de véritables vivants, ceux et celles qui vivent réellement et intensément en Lui et communiquent cette vie aux autres et au monde avec assurance et détermination dans la vérité. Mgr Nkiere présente Jésus comme un passionné de la vie humaine, qui a guéri des hommes et qui a vaincu la mort. Jésus a résisté contre ses adversaires, il a dénoncé les « pasteurs de la mort ». Il s’est plutôt présenté comme le bon berger qui assure la vie de ses brebis.

Et l’évêque d’Inongo explique que la force de Jésus est venue de son union à Dieu. Mgr Nkiere invite les prêtres, les consacrés, les parents chrétiens, les jeunes gens et jeunes filles qui se déclarent chrétiens à cesser de ne chercher que leur propre bonheur quand les autres sont devenus comme des « cadavres vivants ». Sortons, allons vers ceux qui sont rejetés dans les périphéries, exhorte l’évêque en citant le pape François.
Et Mgr Philippe Nkiere de conclure : « Soyons des hommes et des femmes ressuscités qui donnent vie à tous ceux qui sont fatigués et désabusés de la vie, au nom du Seigneur Jésus le Vivant, soyons des vivants pour la gloire de Dieu et le bien de tous, soyons une bénédiction pour les autres ! » 

Posts les plus consultés de ce blog

Abbé Donatien Nshole : « A chacun son rôle dans la situation socio-politique »

« A chacun son rôle entre l’Eglise et la classe politique, et dans l’Eglise, entre les laïcs et le clergé ». Le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, monsieur l’abbé Donatien Nshole, l’a martelé au cours d’une conférence-débat organisée le vendredi 27 octobre par le Centre d’Information et d’Animation Missionnaire des Missionnaires de Scheut dans la salle des conférences de la paroisse saint Joseph de Kinshasa-Matonge.

Les Filles de la charité de saint Vincent de Paul allongent le temps de la formation première

Pour un meilleur service des pauvres, les Filles de la charité de saint Vincent de Paul ont restructuré leur formation première. Désormais, les aspirantes passeront au moins cinq ans de formation avant le premier engagement.

Au cœur des jours et des nuits : Photo et funérailles

Aussitôt que j'ai pris une chaise et que je me suis bien installé au lieu des funérailles de mon ami, un jeune homme s'est proposé de me prendre en photo. Contre paiement d'argent, bien sûr. J'ai refusé la sollicitation. Le jeune photographe amateur gagne ainsi sa vie. C'est facile à penser : chaque jeune, aujourd’hui, diplômé d'université ou pas, se crée un métier, un gagne-pain, faute d'en trouver un. Il n'y a pas tant d'offres d'emploi ces jours-ci.